Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Lundi 20 mai 2019

Intranet

Accueil > Economie > Commerce équitable > Les carnets de la Plate-Forme pour le Commerce (...)

Enregistrer au format PDF

Les carnets de la Plate-Forme pour le Commerce équitable

Une collection réalisée par Adéquations

Lundi 19 juillet 2010, par Yveline Nicolas



La Plate-Forme pour le Commerce Equitable (PFCE) a lancé fin 2009 une collection Les Carnets de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable . Ces carnets, destinés aux associations, aux décideurs et au public, visent à donner des informations de base, des positions et un aperçu des pratiques et réalisations concrètes de la PFCE et de ses membres sur des enjeux essentiels. Les trois premiers numéros portent sur Commerce équitable et environnement, Commerce équitable et justice climatique, Impacts du commerce équitable au Sud.

Créée en 1997, la Plate-Forme pour le Commerce Équitable (PFCE) est un collectif national de concertation visant à défendre et à promouvoir le commerce équitable en France. Elle rassemble une quarantaine de membres.

La PFCE a confié à Adéquations la conception, la rédaction et la réalisation de ces carnets de huit pages, format A5.

Ci-dessous la présentation et des extraits des trois carnets, et les liens pour les télécharger en pdf sur le site de la PFCE.

 Carnet n°1 – Commerce équitable et environnement

Face à la crise écologique, la Plate-Forme pour le commerce équitable et ses quarante organisations membres s’engagent dans un programme de mutualisation et diffusion d’initiatives concrètes.

L’environnement, enjeu essentiel du commerce équitable

Les modes de production et de consommation actuels reposent sur une surexploitation des ressources naturelles et énergétiques et sur un système commercial déséquilibré qui pénalise les plus désavantagés. La course aux profits généralisée sans prise en compte suffisante des questions sociales et environnementales ont conduit à un déséquilibre écologique global et à l’accroissement des inégalités et de la faim dans le monde. Aujourd’hui déjà 26 millions de personnes ont dû quitter leur région à cause du dérèglement du climat. La pression croissante sur la disponibilité des ressources naturelles risque d’être une source de conflit majeur dans les années à venir. Conscient de ces risques, le commerce équitable s’implique pour répondre progressivement à ces enjeux en favorisant des modes de production et de consommation qui donnent aux producteurs les moyens d’être acteur de leur développement dans le respect de leur environnement. Au Sud comme au Nord les acteurs de commerce équitable s’engagent pour réduire leurs impacts environnementaux et mènent des actions de plaidoyers en faveur d’une justice économique, sociale et écologique.

Les atouts du commerce équitable pour l’environnement
- Modes de production durables. L’agriculture et l’agro-foresterie familiales et paysannes, sobres en intrants, et l’artisanat en petite quantité à partir de produits locaux, naturels, recyclés, préservent le tissu rural et périurbain.
- Moyens pour préserver les ressources naturelles. Les revenus du commerce équitable permettent aux communautés locales d’investir dans des productions vivrières, la protection de l’eau et des sols, des constructions écologiques...
- Garantie, certification. Les cahiers des charges prévoient des critères environnementaux et de respect de la santé humaine de plus en plus stricts.
- Transport par bateau. Le fret maritime génère beaucoup moins de gaz à effet de serre que le transport aérien.
- Filières courtes. L’expérience acquise permet d’adapter les principes du commerce équitable aux contextes locaux pour développer des filières courtes Sud-Sud ou Nord-Nord.
- Consommation citoyenne. Les initiatives de sensibilisation du grand public, des scolaires, et des collectivités encouragent une généralisation de la consommation responsable.
- Plaidoyer politique. Au niveau national et international, les acteurs du commerce équitable organisent ou participent à des campagnes pour influer sur les causes de la crise écologique.

Un projet environnemental pour 2009-2011

Après avoir renforcé sa charte avec de nouveaux critères environnementaux, la Plate-Forme pour le Commerce Équitable a lancé un projet environnemental s’articulant autour de trois axes :
1. La réduction des impacts environnementaux de ses membres au Nord comme au Sud.
2. La capitalisation et la mutualisation des pratiques entre professionnels et parties prenantes du secteur du commerce équitable, de l’environnement et de l’économie sociale et solidaire.
3. L’information des citoyens et consommateurs par l’affichage environnemental des produits.

- Télécharger le carnet Commerce équitable et environnement sur le site de la PFCE

 Carnet n°2 Commerce équitable et justice climatique

Phénomène naturel, l’effet de serre maintient une température moyenne de 15° C permettant la vie sur la planète. Mais les modes de production, de consommation et de commercialisation des pays riches émettent plus de gaz à eff et de serre que la biosphère ne peut en absorber, avec pour conséquence un réchauffement climatique global, qui affecte particulièrement les régions les plus pauvres. Les pays industrialisés ont donc une double responsabilité : réduire leurs émissions, aider les pays du Sud à s’adapter.

Pour les organisations du commerce équitable, une réponse efficace au changement climatique doit promouvoir et s’appuyer sur toutes les dimensions du développement durable : protection de l’environnement, économie équitable, justice sociale, diversité culturelle, participation des acteurs. Le commerce équitable contribue de différentes manières à la prévention des déséquilibres climatiques et à l’adaptation à leurs effets.

Le commerce équitable soutient des productrices et producteurs du Sud qui privilégient des modes de production agricoles et artisanaux peu émetteurs de carbone et permettant d’en fixer par le sol et les forêts. Stabilité des prix et sécurité alimentaire permettent aux coopératives une autonomie et des investissements dans des biens sociaux (éducation, santé…). Au Nord, les membres de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable (PFCE) s’engagent à la fois dans des initiatives de diminution de l’impact environnemental de leur activité, d’éducation du public à la consommation responsable et de plaidoyer dans les lieux de décisions et les négociations climatiques.

La PFCE et ses membres soutiennent une limitation du réchauffement climatique à 2 °C et une répartition équitable de l’effort de lutte contre le changement climatique entre les pays. Si les pays en développement doivent limiter la croissance de leurs émissions, cela ne doit pas compromettre leur développement social et économique. En plus de leurs propres engagements de réduction d’émissions, un soutien technique, financier et juridique des pays industrialisés vis à-vis des pays en développement est aussi primordial afin de leur permettre de réduire leurs émissions et de s’adapter aux conséquences du changement climatique dont ils sont les premières victimes. C’est une question de justice climatique : les pays développés ont une responsabilité historique et doivent ainsi replacer l’équité au centre des négociations !

Selon l’accord passé à Copenhague, les pays industrialisés ont présenté leurs objectifs de réductions avant le 31 janvier 2010. L’Union européenne maintient son engagement de réduction de 20 % d’ici à 2020. C’est insuffisant ! L’Europe doit s’engager à une réduction de ses émissions d’au moins 30 % pour 2020 sans conditions – et, bien sûr, sans recourir à la compensation par des projets menés à l’étranger.

- Télécharger le carnet Commerce équitable et changements climatiques sur le site de la PFCE

 Carnet n°3 Les impacts du Commerce équitable au Sud

Le commerce équitable met en relation des producteurs et productrices de pays pauvres avec des consommateurs et consommatrices au Nord. Cette démarche de solidarité internationale est en plein essor, et même s’il ne représente encore qu’une faible part des échanges mondiaux, le commerce équitable contribue à générer des revenus et des activités pour plus de 1,5 million de petits producteurs et artisans et à lutter contre la faim et la pauvreté.

Il a également pour ambition d’agir sur le développement local et les filières. Ses acquis sont renforcés par les initiatives de sensibilisation et de plaidoyer pour des échanges Nord/Sud plus équitables et une consommation citoyenne.

Les acteurs du commerce équitable accordent donc une grande importance à la mesure des impacts de leurs actions, dans le but d’en améliorer la qualité et l’efficacité. Ils sont également soucieux d’apporter des éléments de réponse aux consommateurs qui souhaitent comprendre les impacts de leurs actes d’achat sur les producteurs. Le soutien du commerce équitable a de nombreux impacts positifs sur les organisations de producteurs et productrices.

Le commerce équitable se situe à l’intersection de l’économie, du développement social et des droits humains, de la gestion des ressources locales et de l’environnement. Il implique la participation et le renforcement des compétences des producteurs et productrices et de leurs organisations. Son impact est étudié en tenant compte de toutes ces interactions, de façon qualitative et quantitative.

Une cartographie des études existantes

La Plate-Forme pour le Commerce Équitable dispose maintenant d’une « cartographie et analyse des études d’impact du commerce équitable » afin d’effectuer un état des lieux des études d’impact existantes sur le commerce équitable au Sud et d’en réaliser la synthèse, en termes d’approches méthodologiques et de résultats. L’analyse porte sur 77 études effectuées entre 1998 et juin 2009. C’est un outil interactif et évolutif, conçu pour être réactualisable par les organisations du commerce équitable, les bureaux d’études et les centres de recherche.

- Télécharger Les Impacts du commerce équitable au Sud sur le site de la PFCE

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires