Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mercredi 21 août 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Démocratie & veilles citoyennes > Lobbying & conflits d’intérêts : (...) > "Nous ne sommes plus en démocratie..." : des blogueurs (...)

Enregistrer au format PDF

"Nous ne sommes plus en démocratie..." : des blogueurs interviewent sandrine tessier, d’Anticor

Mardi 20 juillet 2010


Les responsables des blogs Intox2007 et Piratage(s), Les jours et l’ennui de Seb Musset et SarkoFrance ont interviewé Sandrine Tessier, porte parole de l’association Anticor, le 12 juillet 2010. Une analyse assez radicale de l’importance et de l’impact du lobbying, du cumul des fonctions, des conflits d’intérêts, de la corruption dans la société d’aujourd’hui : "Nous ne sommes plus en démocratie : nous voici dans un régime spécial avec stade ultime, où la confusion des intérêts est la règle"... Et quelques propositions pour rétablir de véritables processus de concertation et de décision démocratiques.


ANTICOR // S.TESSIER // 12.07.2010 p1 from politicenstock on Vimeo.

Les principaux points qui ressortent de l’interview, résumés par le rédacteur du blog Intox2007 :

- Le stade ultime de la corruption : la corruption démocratique
- De la grippe A à l’affaire Woerth-Bettencourt en passant par les jeux en ligne : De la banalisation des conflits d’intérêt au sein du gouvernement.
- De l’importance de la fraude fiscale en France (50 milliards évalués) sur laquelle, globalement, rien n’est fait hormis du symbolique.
- Ré-instaurer les contre-pouvoirs face à une démocratie vérolée de l’intérieur.
- Face à une dépénalisation de la corruption et des affaire et une montée de l’impunité de la délinquance politico-financiere, c’est le corps social qui réagit.
- La tolérance envers "les affaires" est inversement proportionnel au niveau social des individus. Ce sont évidemment les plus pauvres qui s’insurgent le plus. Ce sont également eux qui sont les plus fatalistes. Les corrupteurs tablent précisément là-dessus.
Sans compter que la corruption se généralise jusque dans nos esprits (économie parallèle…)
- De l’importance de dénoncer la corruption au niveau local (surveillance, interpellation par les députés, établissement de chartes, conseil de quartier, dépôt de plaintes…)
- La dimension culturelle de la corruption basée sur notre asservissement à la logique de la marchandisation généralisée.
- De l’importance de s’intéresser aux corrupteurs plus qu’aux corrompus, notamment dans les médias.
- Pour un retour des classes populaires vers la politique, il faut une classe dirigeante légitime... Pour S.Tessier, cela passe par une liste d’incompatibilité des fonctions et un principe d’inéligibilité des politiques déjà condamnés (ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.)


Retrouvez les vidéos tirées de cette interview sur :
- http://www.intox2007.info/index.php?post/2010/07/19/Anticor-%3A-nous-ne-sommes-plus-en-democratie

Et d’autres échos et analyses suite au même entretien, sur :
- http://sebmusset.blogspot.com/2010/07/video-la-societe-de-la-corruption.html
- http://sarkofrance.wordpress.com/2010/07/15/la-corruption-est-laffaire-de-chacun/
- http://piratages.wordpress.com/2010/07/14/une-republique-en-delabrement-2-la-corruption-de-la-democratie/

 

Sur le site d’Adéquations :
- Vue d’ensemble de la rubrique Démocratie, veilles citoyennes
- Vue d’ensemble de la rubrique Campagnes, plaidoyers, initiatives citoyennes
- Tous les articles sur le thème du lobbying (ordre chronologique)

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires