Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 18 août 2019

Intranet

Accueil > Développement durable > Bonnes pratiques > A Haïti une gestion participative renforce l’accès à (...)

Enregistrer au format PDF

A Haïti une gestion participative renforce l’accès à l’eau

Accès à l’eau potable - gestion participative - projet du GRET - Haïti

2008


A Port-au-Prince, l’approvisionnement en eau potable est assuré par une entreprise publique, la Centrale Autonome Métropolitaine d’Eau Potable (CAMEP). Dans un contexte politique et économique difficile, les problèmes de disponibilité de la ressource et les pertes sur le réseau ont privé de desserte les quartiers spontanés qui hébergent plus d’un million d’habitants. Une multitude de petits entrepreneurs les approvisionnent : exploitants de forages, camionneurs, porteurs d’eau. Après que chacun ait prélevé son bénéfice, le seau coûte 4 à 6 fois le tarif officiel.

Maître d’œuvre d’un projet, le GRET raccorde des populations défavorisées au réseau en les considérant comme des usagers. Sans aggraver la situation financière du maître d’ouvrage, la CAMEP et en consolidant sa mission de distributeur d’eau, le projet a mis en place des structures transparentes, basées sur une participation active des populations au travers de comités de quartier élus, formés et chargés de la gestion de mini réseaux. Ils achètent l’eau à la CAMEP, la revendent à la population et entretiennent le réseau. Chaque comité signe un contrat d’abonnement avec la CAMEP qui s’engage à fournir un volume minimum à l’entrée du quartier. L’eau est facturée aux comités environ 0,3 euro/m3 et revendue aux usagers des bornes fontaines 0,9 euro. Le prix de vente devient compatible avec la solvabilité des usagers tout en permettant aux comités de réaliser des projets communautaires, financés sur les bénéfices, après avoir assuré les frais de gestion et de maintenance. Aujourd’hui, plus de 500 000 personnes en bénéficient dans 37 quartiers. Les bénéfices ont permis la réalisation de nombreux projets communautaires : douches publiques, terrain de jeu, salle des fêtes, éclairage public…

Ce succès a inspiré d’autres tentatives de réhabilitation du secteur public : ramassage des ordures, distribution d’électricité, aménagement de quartiers...

- http://www.gret.org

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires