Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Jeudi 23 mai 2019

Intranet

Accueil > Développement durable > Bonnes pratiques > Penser et agir de façon systémique par le tourisme (...)

Enregistrer au format PDF

Penser et agir de façon systémique par le tourisme responsable

Tourisme responsable - "tourisme-outil" - association T2D2 - Djibouti - Cap Vert - Mozambique

2008


L’association T2D2, Tourismes Territoires et Développement Durable, développe la notion de tourisme-outil : outil de planification à l’échelle d’un terroir (ALTICOBA21, Agenda 21 Local Tourisme Issu des Communautés de base à Djibouti), de lutte contre la pauvreté (Nampula, Mozambique), de gestion des ressources naturelles (Santiago, Cap Vert). Le tourisme responsable permet l’identification des problèmes et solutions sectorielles, mais aussi des interdépendances et de la gouvernance sociale, administrative et institutionnelle.

• A Djibouti, à partir d’une caravane chamelière touristique et d’un artisanat villageois, un ensemble d’actions a découlé d’une hiérarchisation “bien pour les humains et bien pour la nature” : retenues de surface pour la recharge des nappes phréatiques, diversification de la production de la coopérative agricole, amélioration de l’artisanat, émergence des femmes en tant qu’acteur collectif, programme élevage-énergie-environnement pour protéger des crues de l’oued proche...

• Au Cap Vert, la création de circuits de randonnée en montagne reliant plusieurs villages permet de valoriser les activités agricoles, artisanales et culturelles auprès des randonneurs, les actions de développement d’institutions et d’associations locales et de créer de nouveaux liens avec les espaces touristiques côtiers : produits mixtes balnéaires/montagne, approvisionnement de la côte, désertique, en produits frais.

• Au Mozambique, dans la province de Nampula, une action multiforme est préconisée : consolider les infrastructures de base (accès à l’eau, à l’énergie...), former les acteurs privés, associatifs et institutionnels, travailler les articulations entre les trois échelles pertinentes (province, districts, postes administratifs) et organiser les relations avec les producteurs locaux (fruits, cajoux, pêche, élevage, artisanat d’art, traditionnel ou utilitaire, transports...). Le tout dans le cadre d’une dynamisation des conseils de développement locaux, élément clé de la démocratisation.

- Mail de l’association T2D2 : t2d2 wanadoo.fr
- Forum T2D2 : du tourisme responsable au développement durable, quel est le pas ?
- Le site "Tourisme solidaire et développement durable (lié au GRET)
- Un rapport du Ministère des Affaires Etrangères sur le tourisme durable

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires