Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mercredi 22 mai 2019

Intranet

Accueil > Programme de Développement durable à (...) > Conférence Rio + 20, 2012 > Rio + 20 : mobilisations sociétés (...) > Atelier Pour la justice sociale et environnementale

Enregistrer au format PDF

Atelier Pour la justice sociale et environnementale

Une proposition d’actrices de la société civile Nord et Sud

Mardi 10 avril 2012, par Yveline Nicolas

Lors du Sommet des Peuples à Rio, des ateliers sont proposés par des organisations de la société civiles. L’Université Nomade, Rapsode Production, Fondation Femmes Africaines, Adéquations proposent, avec d’autres associations et réseaux internationaux, deux ateliers pour la justice sociale et environnementale.
Cette initiative fait partie du projet "Paroles, initiatives et résistances des femmes 2012 - 2015" qui s’inscrit dans la dynamique de Rio et de son suivi. L’objectif général du projet est de recueillir et mettre en valeur l’expertise des femmes engagées dans des initiatives et luttes locales » sur les enjeux du développement soutenable et de contribuer à leur prise en compte dans les décisions et engagements publics tant au niveau local qu’au niveau mondial.


Dernière nouvelle : l’atelier "Comment agir face aux crises environnementales, alimentaires, économiques ? Expériences et initiatives de femmes" aura lieu le samedi 16 juin de 16 h 30 à 18 h 30 Tente 16 - Emma Goldman. Téléchargement de l’invitation en français et en anglais en bas de ce texte.

Le projet initial

L’objectif général de l’atelier est de mettre en valeur l’expertise des femmes engagées dans des initiatives locales soutenables et de contribuer à leur prise en compte dans les décisions et engagements publics tant au niveau local qu’au niveau mondial.

Les ateliers seront filmés dans leur entièreté (FASE, Rapsode, L’Université Nomade). Les résultats en matière de productions audio-visuelles, photos, dessins et autres formes d’expression serviront de matériau pour des mainfestations ultérieures, après Rio (notamment à Toulouse au festival Latino Doc et le Festival Cinémas d’Amérique ainsi qu’à l’Université du Mirail).

Deux ateliers seraient organisés sur deux demi-journées consécutives.

L’objectif spécifique des ateliers est :

1. Les expériences – atelier 1
- D’une part, des expériences et initiatives menées par des femmes paysannes/rurales pour atténuer les effets des changements de climat sur leur vie quotidienne.
- D’autre part, des chercheuses/activistes qui fourniront un éclairage sur les mesures préconisées au niveau global (les "fausses solutions") pour réduire les émissions de carbone.

2. Comment agir ? : atelier 2
- Les droits des peuples sur les biens communs, la souveraineté alimentaire ;
- Promouvoir une société basée sur le bien-vivre pour tous, le respect des limites de la nature et sur les responsabilités des entreprises

Les thèmes traités dans les ateliers : la biodiversité (avec la perte de fertilité des sols, l’accaparement des terres et des semences par l’agro-industrie, la destruction des forêts...) et comme thème transversal la gestion des biens communs, la mobilisation des communautés, (éviction des populations autochtones, destruction de leurs moyens d’existence, réfugiés climatiques..) des citoyens (mode de production et de consommation)

Fonctionnement des ateliers

Les groupes/associations de femmes y présenterons leurs pratiques de terrain, leurs expériences, leurs questionnements sous une forme qu’elles décideront. La seule obligation étant de respecter l’objectif principal : confronter des pratiques/initiatives de terrain AVEC des mesures préconisées au niveau mondial et les questionner.

Elles peuvent faire la présentation sous forme de vidéo/audio des pratiques filmées, chants, théâtre, etc...enregistrées auparavant ou le faire concrètement dans l’atelier

Face à ces présentations, des chercheurs(es)/activistes déclinent et commentent des mesures proposées au « plan mondial » pour lutter conte l’effet de serre (par exemple REDD ET REDD+)

Un débat contradictoire s’instaure et est renvoyé au public. Il permettra d’analyser et faire ressortir les convergences ou au contraire des contradictions qui peuvent exister entre les réalités, besoins et initiatives locales et les processus et décisions pris au niveau de la « Gouvernance globale » (négociations climatiques, Rio + 20, Objectifs du millénaire...)

Des interviews seront menées (par professionnels et non-professionnels) à la périphérie de l’atelier et pendant le Sommet (questions simples).

 

Contacts pour toute information et partenariats : L’Université Nomade : Céline Ostyn celineo free.fr

Documents joints

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires