Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 26 mai 2019

Intranet

Accueil > Développement durable > Bonnes pratiques > Coordination d’acteurs et actrices pour le développement (...)

Enregistrer au format PDF

Coordination d’acteurs et actrices pour le développement durable de Yelimane

2008

Au nord-ouest de la région de Kayes au Mali, le Cercle de Yelimane se caractérise par une faible pluviométrie, un déficit alimentaire chronique, une émigration importante, avec une contribution substantielle des migrants au développement.


Le Programme d’Aide au Développement Durable de Yelimane (PADDY) a rassemblé 11 millions d’euros sur cinq ans pour les 12 communes (dont une urbaine) composées de 94 villages et de 127 380 habitants. Initié par la ville de Montreuil (où vivent 6000 ressortissants de Yélimane), le PADDY regroupe des collectivités du Nord et du Sud et des associations de maliens et bénéficie d’engagements techniques ou financiers des gouvernements malien, français, vietnamien, de la FAO, et d’entreprises, comme Véolia. La gestion est déléguée à l’Agence pour le DD de Yélimané, composée de représentants élus de la société civile et des ressortissants de Yélimané en France, à Bamako ou à Kayes et du préfet.

Inséré dans les objectifs du gouvernement malien en matière de lutte contre la pauvreté, le PADDY combine de multiples leviers territoriaux : agriculture, élevage, environnement, éducation, culture, vie associative, communication... Il renforce les capacités des communes, la société civile, la sécurité alimentaire et met l’accent sur la maîtrise de l’eau, l’identification de la biodiversité locale, la gestion durable des ressources naturelles, l’intensification des systèmes de production. L’objectif est d’accroître les revenus et de créer des emplois pour réduire l’exode rural et l’émigration non choisie. Avec un apport financier de 15 %, les migrants et les associations locales, notamment de femmes, proposent des projets qui s’agrègent au programme. Les transferts de compétences Sud/Sud sont au cœur de l’initiative : avec le Vietnam (augmentation des rendements du riz, diversification des cultures) et le Brésil (gestion des déchets plastiques et production de carburant vert). Le PADDY offre un cadre pour des acteurs qui ont rarement l’occasion de travailler ensemble de façon égalitaire.

- Coppération décentralisée et programme PADDY sur le site de la ville de Montreuil

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires