Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 26 mai 2019

Intranet

Accueil > Education > Education à la solidarité internationale > Référentiels de l’EAD

Enregistrer au format PDF

Référentiels de l’EAD

2008


 Référentiel ACODEV

Acodev est la Fédération des associations de coopération au développement en Belgique. Elle compte 90 ONG membres, francophones, bilingues et germanophone. Acodev a produit un référenciel de l’EAD (mai 2005).

"L’éducation au développement est un acte politique qui constitue une composante essentielle de l’éducation à la citoyenneté".

1. Finalité

Face à l’inégale répartition des richesses dans le monde, en particulier entre le Nord et le Sud, l’éducation au développement est un processus qui vise à provoquer des changements de valeurs et d’attitudes sur les plans individuel et collectif en vue d’un monde plus juste, dans lequel ressources et pouvoir sont équitablement répartis dans le respect de la dignité humaine.

2. Objectifs généraux

L’éducation au développement est une démarche éducative qui se donne pour missions de :
- faciliter une compréhension globale des enjeux du développement et des mécanismes d’exploitation injustes qui engendrent des relations inégalitaires entre le Nord et le Sud
- faciliter la compréhension des interdépendances entre les sociétés du Nord et du Sud
- accompagner l’acquisition d’un regard conscient et critique de la réalité, tant au niveau de relations micro-sociales qu’au niveau macro
- favoriser un meilleur dialogue entre les citoyens à travers une approche interculturelle basée sur le respect mutuel et l’égalité
- promouvoir des valeurs, attitudes, et aptitudes liées à la solidarité
- susciter et renforcer la capacité des citoyens à se mobiliser dans des actions collectives de solidarité de type social, politique ou de sensibilisation, en vue de jeter les bases d’un monde plus juste et plus équitable.

3. Stratégie éducative

L’éducation au développement est un processus éducatif global dont la dimension Nord-Sud est un élément constitutif déterminant. Elle se réalise tant au Sud qu’au Nord, en s’appuyant sur une collaboration entre les acteurs du Sud et du Nord. Elle se veut une éducation dynamique, ouverte à la participation active, créative, pluraliste, orientée vers l’action et le changement social. C’est un processus de sensibilisation sociale et de formation des citoyens capable de :
- déconstruire les stéréotypes Nord-Sud
- défendre les droits humains
- impulser un développement humain et durable
- stimuler la solidarité et la participation sociale
- combattre la xénophobie et le racisme
- lutter contre la violence et la guerre
- promouvoir l’approche genre (égalité homme-femme).

C’est un acte pédagogique qui implique la construction de situations d’apprentissage permettant à des publics diversifiés de comprendre, de dialoguer et d’agir. Il favorise :

- des démarches participatives, actives et interactives
- des approches facilitant l’analyse de la complexité du développement
- l’émergence des représentations mentales des publics visés (avec un travail spécifique sur les images et préjugés face à l’autre différent)
- une pédagogie adaptée à la diversité des publics
- des méthodes d’évaluation formatives et participatives
- des apprentissages en termes de savoir, de savoir faire et de savoir être.

La concrétisation de ces principes pédagogiques se réalise à travers une multitude d’actions qui peuvent se regrouper autour de cinq grands pôles :
- des actions de sensibilisation
- des actions de conscientisation
- des actions de lobby ou plaidoyer
- des actions de mobilisation
- des actions de recherche-action.

C’est un acte politique qui constitue une composante essentielle de l’éducation à la citoyenneté. Il se décline, notamment, en favorisant un travail de synergies et d’alliances avec des groupes, associations, collectifs, réseaux diversifiés tant au Nord qu’au Sud.

Acodev a produit différentes études sur l’EAD en Belgique, notamment en 2006 l’étude "Concepts, méthodologies et critères de l’éducation au développement en Communauté française"

 L’approche d’Educasol

Educasol regroupe des acteurs français de l’éducation au développement.

"L’éducation au développement et à la solidarité internationale vise à changer les mentalités et les comportements de chacun afin de construire collectivement un monde juste, solidaire et durable. Elle informe non seulement sur les causes de la pauvreté et du mal-développement, mais elle éveille également l’esprit critique des citoyens et présente des alternatives et des propositions d’engagement accessibles à chacun".

C’est un acte éducatif

- Qui s’appuie sur une démarche pédagogique participative, interactive et réflexive.
- Qui part des représentations mentales des participants.
- Qui vise des objectifs de savoir, savoir-faire et d’attitude (en particulier en favorisant l’esprit critique).
- Qui s’appuie sur une pédagogie adaptée à la diversité des publics.
- Qui intègre des méthodes d’évaluation selon des critères de pertinence, de cohérence, d’efficacité, d’efficience et de démultiplication

C’est un acte politique

- Qui permet d’effectuer des choix et de les argumenter.
- Qui en terme de message souligne la complexité du développement, l’interdépendance des pays et des peuples, la diversité et la créativité des organisations de la société civile, le rôle pivot du partenariat, le fait que la solidarité est une façon de mieux vivre ensemble et que chacun a les moyens d’agir pour aller dans ce sens.
- Qui permet à chacun(e) de tenir une réflexion sur le modèle de société dans laquelle il (elle) vit, d’appréhender la portée de ses actions quotidiennes et de devenir citoyen(ne) acteur du changement social au niveau local, national et mondial.
- Qui se décline, au travers l’organisation en groupes, associations, collectifs, réseau etc. en initiatives et actions collectives (débat, manifestation, lobbying...)

C’est une valeur partagée

La solidarité est un principe d’échanges entre partenaires décidés à agir ensemble pour la transformation des relations Nord-Sud.

• Des valeurs communes

- La conviction de la nécessité de construire un monde socialement solidaire, culturellement diversifié, économiquement viable, écologiquement durable et politiquement démocratique.
- La solidarité comme principe de partage et d’échange dans un esprit de respect et de reconnaissance réciproque entre partenaires décidés à agir ensemble pour mettre un terme aux violations des droits politiques, économiques, sociaux et culturels.

• des principes d’action

- Le partenariat notamment avec les organisations du Sud à toutes les étapes de préparation, de réalisation et d’évaluation de l’action.
- Le partage d’expérience comme ferment d’enrichissement de chacun au bénéfice de tous.
- Le principe de laïcité associé à la liberté absolue de conscience.
- La priorité donnée à l’éducation et au changement des comportements dans les relations Nord-Sud. Les propositions d’actions de solidarité concrètes (le don, le voyage, les chantiers internationaux, la signature de pétition...), sans en être l’objectif, peuvent faire partie du processus d’éducation au développement et à la solidarité internationale.

 Ressources web

- Voir notre article Genre et EAD
- Télécharger le référentiel et autres outils d’Acodev sur l’EAD
- Consulter le site d’Educasol
- Consulter la Charte d’Educasol

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires