Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Lundi 19 août 2019

Intranet

Accueil > Education > Droit à l’éducation > Le Rapport mondial 2009 sur l’Education pour tous (EPT) (...)

Enregistrer au format PDF

Le Rapport mondial 2009 sur l’Education pour tous (EPT) : état des lieux et appel à l’action

Lundi 5 janvier 2009

Paru fin 2008, le Rapport mondial 2009 sur l’éducation pour tous (EPT) souligne que la période 2000 - 2015 est maintenant plus qu’à moitié écoulée et que "sur la base des tendances actuelles, l’enseignement primaire universel ne sera pas réalisé à l’échéance de 2015". En cause principalement : la persistance voire l’aggravation des inégalités dans le monde et de la situation des pauvres, la trop faible implication des Etats (problèmes de gouvernance), l’insuffisante mobilisation des pays donateurs. Il existe pourtant des pistes praticables, et quelques exemples de bonnes pratiques sur lesquels s’appuyer.
On trouvera ci-dessous la présentation du rapport par le Directeur général de l’UNESCO, et une synthèse très complète du rapport en téléchargement.



Lorsque la majorité des pays du monde se sont engagés, au tournant du nouveau siècle, à réaliser l’éducation pour tous (EPT) en 2015 au plus tard, ils ont pris cet engagement convaincus que les objectifs de l’EPT résisteraient à l’épreuve du temps.

Ces objectifs font la différence. Des gains remarquables ont été enregistrés dans nombre de pays les plus pauvres du monde pour ce qui est de l’enseignement primaire universel et de la parité entre les sexes. Mais il nous reste un long chemin à parcourir. Les progrès ont été trop lents et trop inégaux dans beaucoup de pays. Il y a maintenant un réel danger que certains objectifs clefs ne soient pas atteints. Il est crucial d’éviter cette situation non seulement parce que l’éducation est un droit fondamental de l’être humain, mais aussi parce qu’elle est essentielle pour améliorer la santé infantile et maternelle, les revenus individuels, la durabilité environnementale et la croissance économique. Elle est aussi indispensable pour dynamiser les progrès vers la réalisation de tous les objectifs du millénaire pour le développement.

Cette 7ème édition du Rapport mondial de suivi sur l’EPT lance un avertissement aux gouvernements, aux donateurs et à la communauté internationale. Sur la base des tendances actuelles, l’enseignement primaire universel ne sera pas réalisé à l’échéance de 2015. Trop d’enfants reçoivent une éducation de qualité si médiocre qu’ils quittent l’école dépourvus des compétences de base en matière d’alphabétisme et de numératie. Enfin, des disparités profondes et persistantes fondées sur la richesse, le sexe, le lieu de résidence, l’appartenance ethnique et autres marqueurs du désavantage constituent un obstacle majeur aux progrès dans le domaine éducatif. Si les gouvernements du monde prennent au sérieux l’éducation pour tous, il faut qu’ils pensent plus sérieusement à lutter contre l’inégalité.

Le présent Rapport soutient de manière convaincante que l’équité doit être au centre de l’agenda de l’EPT, afin de compenser les inégalités grandissantes. Les réformes du financement et de la gouvernance ont un rôle important à jouer. Les pays en développement ne dépensent pas suffisamment pour l’éducation de base et les donateurs n’ont pas tenu leurs engagements. La stagnation de l’aide à l’éducation est une grave source de préoccupation quant aux perspectives de l’éducation dans un grand nombre de pays à faible revenu. Il faut clairement que cela change pour réaliser l’EPT.

Mais un accroissement des financements sans souci d’équité ne bénéficiera pas aux groupes les plus vulnérables et défavorisés. Une approche de la politique d’éducation qui soit favorable aux pauvres est impérative pour que les objectifs puissent avoir un sens pour les enfants non scolarisés et les 776 millions d’analphabètes adultes du monde.

Le Rapport présente quelques-unes des réformes des politiques publiques et de la gouvernance susceptibles de rompre le cycle du désavantage, d’élargir l’accès, d’améliorer la qualité et de renforcer la participation et la responsabilisation.

Lors de la Réunion de haut niveau sur les objectifs du millénaire pour le développement organisée à l’ONU en septembre 2008, les dirigeants mondiaux et un large éventail de partenaires ont souligné le rôle clef de l’éducation pour atteindre les cibles de la lutte contre la pauvreté et ont promis des ressources supplémentaires. Il est crucial que les gouvernements et les donateurs ne renient pas ces engagements si l’on veut que l’éducation devienne une réalité pour tous les enfants du monde.

Le présent Rapport, qui rend compte des progrès accomplis chaque année vers la réalisation des objectifs de l’EPT, offre une vue d’ensemble détaillée de l’état de l’éducation dans le monde aujourd’hui. Il fournit aux responsables nationaux et internationaux de l’élaboration des politiques une analyse des questions complexes, des leçons tirées et des recommandations visant à offrir des chances égales d’apprentissage à tous les enfants, tous les jeunes et tous les adultes. Nous avons maintenant dépassé le point médian du chemin qui nous sépare de la date-butoir de 2015. Le diagnostic est clair, de même que les stratégies les plus efficaces pour faire face aux défis éducatifs les plus impérieux.

En publiant ce rapport annuel qui fait autorité, l’UNESCO, en tant qu’institution du système des Nations Unies chargée de coordonner les efforts tendant à la réalisation de l’EPT, vise à éclairer et influencer la politique afin de tracer la voie appropriée vers l’échéance de 2015.

Koïchiro Matsuura
Directeur général de l’UNESCO

- D’autres infos sur l’Education pour tous sur le site de l’UNESCO

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires