Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Jeudi 19 septembre 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > Consultation publique en vue du prochain Forum social (...)

Enregistrer au format PDF

Consultation publique en vue du prochain Forum social mondial de Dakar en février 2011

Communiqué du Conseil International du Forum Social Mondial, 12 août 2010

Jeudi 12 août 2010



Dakar lance une consultation publique sur les axes thématique pour l’édition 2011

Le Conseil International du Forum Social Mondial, le Forum Social Africain et le Comité d’Organisation Sénégalais lancent une consultation publique, jusqu’au 10 septembre, pour finaliser les axes thématiques de l’édition centrale du FSM, qui se tiendra à Dakar, au Sénégal, du 6 au 11 février 2011. Cette proposition méthodologique a été conçue après Mumbai (Maharashtra, Inde), il y a 5 ans. Ses principaux objectifs sont de donner une structure à l’espace physique du FSM, en lien avec la répartition des activités auto-organisées, et de contribuer à améliorer la communication entre les organisations, les réseaux, les mouvements, les groupes et les campagnes qui prennent part au processus du FSM, pour parvenir à leur meilleure convergence et articulation.

Cette consultation est, de ce fait, préparée sur la base des trois axes stratégiques de l’événement de 2011 :

1.
Renforcer les capacités offensives contre le capitalisme néolibéral et ses instruments ;

2.
Approfondir les luttes et les résistances contre le capitalisme, l’impérialisme et l’oppression ;

3.
Proposer des alternatives démocratiques et issues des peuples.

Le Forum Social de Dakar propose 11 axes thématiques qui tiennent compte du contexte international actuel, du contexte des luttes que mènent les mouvements et des thèmes liés à l’Afrique. Les organisateurs proposent donc :

1.
Pour une société humaine fondée sur des principes et des valeurs communs de dignité, de diversité, de justice, d’égalité entre tous les êtres humains, indépendamment des genres, des cultures, de l’âge, des incapacités, des croyances religieuses, et pour l’élimination de toutes les formes d’oppression et de discrimination basées sur le racisme, la xénophobie, les systèmes de castes, l’orientation sexuelle et autres.

2.
Pour une justice environnementale et pour un accès universel et durable de l’humanité aux biens communs, pour la préservation de la planète comme source de vie, en particulier de la terre, de l’eau, des forêts, des sources d’énergie renouvelable et de la biodiversité, garantissant les droits des peuples indigènes, originaires, traditionnels, autochtones et natifs sur leurs territoires, les ressources, les langues, les cultures, les identités et les savoirs.

3.
Pour l’applicabilité et l’effectivité des droits humains – économiques, sociaux, culturels, environnementaux, droits civils et politiques - , en particulier le droit à la terre, à la souveraineté alimentaire, à l’alimentation, à la protection sociale, à la santé, à l’éducation, au logement, à l’emploi, au travail décent, à la communication, à l’expression culturelle et politique.

4.
Pour la liberté de circulation et d’établissement de toutes et de tous, plus particulièrement des migrants et des chercheurs d’asile, des personnes victimes du trafic humain, des réfugiés, des peuples indigènes, originaires, autochtones, traditionnels et natifs, des minorités, des peuples sous occupation, des peuples en situation de guerre et conflits et pour le respect de leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

5.
Pour le droit inaliénable des peuples au patrimoine culturel de l’humanité, pour la démocratisation des savoirs, des cultures, de la communication et des technologies, valorisant les biens communs afin de visibiliser les savoirs subjugués, et pour la fin des savoirs hégémoniques et de la privatisation, des savoirs et des technologies, changeant fondamentalement le système des droits de la propriété intellectuelle.

6.
Pour un monde débarrassé des valeurs et des structures du capitalisme, de l’oppression patriarcale, de toute forme de domination des puissances financières, des transnationales et des systèmes inégaux de commerce, de la domination coloniale et de la domination par la dette.

7.
Pour la construction d’une économie sociale, solidaire, émancipatrice, avec des modèles soutenables de production et de consommation et un système de commerce équitable, qui mette au cœur de ses priorités les besoins fondamentaux des peuples et le respect de la nature, garantissant une redistribution globale avec une fiscalité internationale et sans paradis fiscaux.

8.
Pour la construction et l’expansion de structures et d’institutions démocratiques politiques et économiques locales, nationales et internationales, avec la participation des peuples aux prises de décision et au contrôle des affaires publiques et des ressources, respectant la diversité et la dignité des peuples.

9.
Pour la construction d’un ordre mondial basée sur la paix, la justice et la sécurité humaine, le droit, l’éthique, la souveraineté et l’auto-détermination des peuples, condamnant les sanctions économiques et pour des règles internationales sur le commerce des armes.

10.
Pour la mise en valeur des histoires et des luttes de l’Afrique et de sa diaspora et de leur contribution à l’humanité, reconnaissant la violence du colonialisme.

11.
Pour une réflexion collective sur nos mouvements, le processus du Forum Social Mondial et nos perspectives pour l’avenir


L’inscription et « l’agglutination » des activités auto-organisées commencera après cette consultation.

Vérifiez que les luttes de votre organisation sont incluses ci-dessus et envoyez vos contributions jusqu’au 10 SEPTEMBRE par consultation forumsocialmundial.org.br

- Communiqué repris du site du FSM : >>>>>

 

A consulter sur le site d’Adéquations :
- Rubrique Forum Social Mondial

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires