Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mercredi 28 juin 2017

Intranet

Accueil > Développement durable > Acteurs du DD > Communautés scientifiques > Les communautés scientifiques et techniques

Enregistrer au format PDF

Les communautés scientifiques et techniques

2008

Dès la fin des années 70, des scientifiques ont alerté la communauté internationale sur l’appauvrissement de la couche d’ozone, le changement climatique, puis sur l’érosion de la biodiversité.


  Sommaire de cet article  

 Repères

En 1988, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) ont créé le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui procède, à intervalles réguliers, à une évaluation de l’état des connaissances relatives au changement climatique, élabore des rapports et des avis scientifiques indépendants. Le GIEC a reçu en 2007 le prix Nobel de la paix.

L’augmentation des risques, les incertitudes, la nécessité d’une replacer le développement durable dans une perspective historique et prospective, l’urgence de développer des technologies propres, donnent une place importante aux scientifiques et à leur articulation avec des « lanceurs d’alerte » isolés, les acteurs associatifs et sociaux ayant une « expertise citoyenne » et les décideurs politiques et économiques.

- Voir notre rubrique sur les lanceurs d’alerte

Le chapitre 31 de l’Agenda 21 est consacré aux moyens qui permettront à la communauté scientifique et technique « qui rassemble notamment des ingénieurs, des architectes, des concepteurs, des urbanistes », de « contribuer de façon plus ouverte et efficace aux décisions concernant l’environnement et le développement ». Il insiste sur la « coopération entre la communauté scientifique et technique et le public », notamment via des « études interdisciplinaires auxquelles le grand public sera associé pour acquérir un savoir-faire pratique » et préconise de « renforcer le rôle des femmes pour qu’elles deviennent des partenaires à part entière dans les disciplines scientifiques et techniques », où elles restent minoritaires, surtout aux postes de responsabilité.

Dans le cadre de la préparation du Sommet Mondial du Développement Durable (SMDD) en 2002, 16 organismes de recherche coordonnés par l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ont réalisé un rapport sur les apports de la recherche française aux questions de DD : lutte contre la pauvreté et modes de subsistance viables, mode de consommation et de production durables, gestion des ressources naturelles, moyens de mise en oeuvre, transferts de technologies, éducation, expertise, information. En 2003, un groupe de travail a publié un rapport « La recherche au service du DD ».

A l’occasion notamment de réunions internationales, des groupes de scientifiques publient des prises de position : ainsi l’Appel de Bellevue en 2001, qui insiste sur « le climat, l’urbanisme, l’habitat et le transport, priorités pour un partenariat Nord-Sud » ; la Déclaration de Limoges issue de la réunion mondiale des juristes et associations de droit de l’environnement (1990 et 2001), l’Appel de Paris sur les dangers sanitaires de la pollution chimique, la Déclaration de Paris sur la biodiversité…

Lors de la Conférence internationale de Bali sur le changement climatique en décembre 2007, 200 scientifiques issus de différents pays ont signé une déclaration appelant les décideurs politiques à stabiliser les émissions de gaz à effet de serre pour ne pas dépasser un réchauffement global de la planète de 2°C. Ils recommandent de réduire d’ici 2050 les émissions de GES d’au moins 50% en-dessous de leur niveau de 1990.

 Ressources documentaires

- Téléchargez le rapport La science au service d’un DD, contribution des organismes de recherche français, 2002 pdf 89 pages
- La Recherche au servie du DD, Ministère de l’Ecologie, Documentation française, 2005
- Déclaration de la Réunion mondiale des juristes et associations de droit de l’environnement
- Site du GIEC en français
- Informations sur le site du Ministère de la recherche
- "L’appel de Bellevue" sur le site Agora 21
- "L’appel de Paris sur la pollution chimique" sur le site de l’Artac
- "L’appel de Paris pour la biodiversité"
- http://sciencescitoyennes.org
- http://www.vivagora.org
- http://www.sapience.fr/
- http://www.sciences-et-democratie.net/
- http://www.futura-sciences.com/
- http://www.techno-science.net/

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires