Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 24 mars 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > Conférence citoyenne "Ondes, santé" : les Parisiens pour (...)

Enregistrer au format PDF

Conférence citoyenne "Ondes, santé" : les Parisiens pour le principe de précaution

Communiqué de Robin des Toits, 18 juin 2009

Jeudi 18 juin 2009

Un panel de 20 citoyens parisiens sélectionné pour rendre un avis éclairé sur l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé des technologies sans fils ( téléphonie mobile, Wifi, DECT etc.…), rendra ce soir ses conclusions à 19h30 au Maire de Paris à l’Hôtel de Ville.


Après avoir auditionné l’ensemble des acteurs du débat (industriels, opérateurs, syndicats, associations, médecins, scientifiques et malades électrosensibles) les parisiens ont tranché en faveur du principe de précaution. La Conférence Citoyenne demande donc au Maire de Paris de désactiver le Wifi dans tous les espaces publics (mairies, bibliothèques, parcs et jardins …).

Elle demande également que soit appliqué à Paris un seuil maximum d’exposition aux ondes de la téléphonie mobile à 0,6 Volt par mètre (seuil de précaution recommandé par les scientifiques indépendants) contre les 2 V/m en moyenne sur 24h actuellement en vigueur dans la Charte Parisienne.

Les Parisiens souhaitent également une véritable information en direction des utilisateurs de portable, une diminution drastique de l’exposition du public dans les transports collectifs et plus généralement une plus grande implication de la Ville de Paris sur l’impact sanitaire de ces technologies.

L’association « Robin des Toits » et le syndicat parisien « Supap-FSU » constatent que lorsque les conditions du débat sont réunies, les citoyens adoptent les mêmes positions que la justice qui s’est à plusieurs reprises prononcée en faveur du principe de précaution.

Nous demandons que Paris se porte candidate pour être « Ville Pilote » pour l’application du seuil de 0,6 V/m, proposition initiée par « Robin des Toits » lors du grenelle des ondes, qui recueille à ce jour l’adhésion de plus 40 communes en France. Cette proposition a été acceptée par le gouvernement.

 

A consulter sur le site d’Adéquations :
- Bilan du "Grenelle des ondes" et positions d’acteurs

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires