Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Vendredi 6 décembre 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Démocratie & veilles citoyennes > Lobbying & conflits d’intérêts : (...) > Qui se cache derrière les climato-sceptiques ? (...)

Enregistrer au format PDF

Qui se cache derrière les climato-sceptiques ? Greenpeace dénonce les pratiques de Koch industries

Samedi 3 avril 2010

Greenpeace International a publié en mars 2010 un rapport intitulé "KOCH INDUSTRIES, ou les rouages occultes de la machine climatosceptique", qui étudie les actions et budgets mis en oeuvre par la multinationale américaine Koch, peut connue du grand public, pour diffuser les thèses "climatosceptiques".
Selon Greenpeace, "Les frères Koch, magnats du pétrole et du gaz, ont en effet tout intérêt à empêcher l’adoption d’une législation favorisant les énergies renouvelables, et au contraire à pérenniser la dépendance de nos économies envers les combustibles fossiles...". C’est ainsi que "Le réseau dense et bien structuré de Koch Industries se compose de lobbyistes, d’anciens dirigeants d’entreprises et d’organismes divers. Son but : développer un véritable flux de désinformation destiné à être répandu par les diverses entités financées par Koch. Cette campagne de propagande est donc ensuite reprise, reformulée et diffusée à travers la toile de groupes politiques et de think tanks subventionnés par Koch."
Enfin, "Les dirigeants de Koch et leurs familles ont également d’autres cordes à leur arc pour influencer la vie politique américaine, notamment en pratiquant un lobbying directement à l’échelon fédéral et en subventionnant certaines campagnes."

Ci-dessous : un court article de présentation du rapport, repris du site de Greenpeace France, et les liens pour télécharger le résumé de l’étude en français, et l’étude complète en anglais.


Un rapport de Greenpeace démontre qu’une entreprise américaine peu connue du grand public, Koch Industries, va jusqu’à surclasser ExxonMobil dans le domaine du financement des climato-sceptiques ces dernières années : De 2005 à 2008, les subventions attribuées par Koch aux groupes qui huilent la « machine à nier le dérèglement climatique » sont de 9,1 millions de dollars pour Exxon, contre 24,9 millions de dollars pour les fondations contrôlées par Koch.

Koch Industries, dont le siège social est situé au Kansas, est un vaste conglomérat d’entreprises opérant principalement dans le secteur de la pétrochimie. Avec des revenus annuels estimés à 100 milliards de dollars, Koch Industries est présente dans près de 60 pays et emploie 70 000 salariés. La plupart des activités de cette multinationale sont méconnues du grand public, à l’exception de quelques produits commercialisés en France tels que les cotons DemakUP®, le papier-toilette Lotus® ou encore les textiles synthétiques Lycra®.


- Source : site web Greenpeace France
- Télécharger le "Résumé exécutif" du rapport en français
- Télécharger le "Rapport complet en anglais

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires