Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 24 mars 2019

Intranet

Accueil > Campagnes & plaidoyers > Plaidoyer pour les voix des femmes, par Genre en (...)

Enregistrer au format PDF

Plaidoyer pour les voix des femmes, par Genre en Action

Dimanche 8 mars 2015



La parole, le vécu et lʼaction des femmes leaders au coeur de lʼAgenda Post 2015

LʼEGALITE DE GENRE EST LʼAFFAIRE DE TOUT LE MONDE, MAIS …

• Qui, mieux que les femmes qui subissent les stéréotypes et les discriminations parce quʼelles sont femmes, comprend les inégalités de genre ?

• Qui, mieux que les femmes qui font face chaque jour au manque de services de base, peut orienter les politiques sur les actions à entreprendre ?

• Qui, mieux que les femmes qui nʼont pas la parole, sait ce quʼil faudrait faire pour que leurs voix soient entendues ?

• Qui, mieux que les femmes sans protection sociale, sans terre, sans droits sexuels etc., peut expliquer lʼimportance des droits pour la dignité dans la vie quotidienne ?

• Qui, mieux que les femmes victimes de violences en temps de paix et/ou de guerre, peut orienter les actions de lutte contre ces violences ?

• Qui, mieux que les associations féminines et féministes, peut porter dans lʼespace public les revendications dʼégalité de genre ?

Personne.

LʼAgenda post-2015 doit atteindre et améliorer ce que Beijing a commencé il y a 20 ans.

Pour ça, la parole, le vécu et lʼaction des femmes doivent être la clef de voute de lʼaction. Tous les moyens politiques, techniques et financiers doivent converger pour que les femmes soient :

• consultées, écoutées et entendues dans leurs besoins et lʼexpression profonde de leurs savoirs, stratégies et souffrances, dans les sphères privée et publique
• décisionnaires dans toutes les questions touchant tous les aspects de leur vie
• influentes dans les débats de société dans tous les espaces de la vie publique
• citoyennes et légitimes dans les instances de décisions, à tous les niveaux

Toutes les femmes qui veulent acquérir des droits, changer les rapports de domination et défier les institutions qui créent, accentuent ou maintiennent les inégalités sociales sont des leaders. Les femmes politiques ou cheffes dʼentreprises ne sont pas les seules leaders.

Parce que toutes les femmes nʼont pas la même vie, elles nʼont pas la même vue. Tous leurs savoirs sont pertinents, toutes leurs voix sont importantes : femmes rurales, urbaines, jeunes, âgées, noires ou blanches, handicapées, analphabètes, intellectuelles, séropositives, cheffes de ménage ou dʼentreprise, chômeuses, célibataires, prostituées, parlementaires, élues ou non, chercheures, artistes, entrepreneures, de toutes castes, classes et religions, féministes ou non.

Pour un développement juste et durable en 2030, les voix et les choix de toutes les femmes à toutes les étapes et tous les étages de la gouvernance sont indispensables maintenant.

Nous demandons que, du local à lʼinternational et dans tous les domaines du développement, des lois, des politiques, des programmes et des projets soient en place pour :

• faire émerger et faire entendre la parole des femmes, leurs réalités, leurs solutions
• renforcer lʼestime de soi des femmes et le respect des hommes pour les femmes
• alléger le travail domestique des femmes pour plus dʼimplication citoyenne et politique
• informer les femmes sur leurs droits et les enjeux qui les concernent
• donner aux femmes les moyens de lutter contre les violences qui les affectent
• augmenter la présence des femmes dans les rangs et dans les postes décisionnaires des instances citoyennes (comités de quartiers, syndicats, associations professionnelles, de parents ou de jeunes, organisations paysannes, entreprises etc.), des assemblées élues (gouvernement, conseils municipaux, parlement) et du service public
• réaliser la transversalité du genre dans tous les secteurs (économie, sécurité alimentaire, justice, environnement, paix et sécurité, santé et éducation…)
• faire évoluer les pratiques internes et externes des organisations chargées du développement en faveur de la justice de genre et de lʼégalité femmes-hommes
• assurer la sécurité des femmes leaders engagées dans lʼespace public

Nous demandons que les Etats et les « acteurs » du développement donnent les moyens aux mouvements, associations féminines et féministes de :

• recueillir et relayer les voix des femmes - de tous statuts et conditions sociale ou économique, dans les espaces de négociation à tous les niveaux, dans tous les domaines du développement, y compris la Paix et les changements climatiques
• mesurer les avancées/reculs de lʼégalité (observation, recherche-action)
• plaider pour la redevabilité des gouvernements envers leurs engagements
• faire évoluer les lois et cadres macro du développement qui marginalisent les femmes
• travailler avec des budgets adéquats pour réaliser des actions pérennes et atteindre des changements durables, en synergie avec le monde de la recherche et politique
• se protéger et se défendre contre les détracteurs de la démocratie et de lʼégalité

En 2030, les objectifs de développement durable auront échoué sʼils nʼont pas permis aux femmes de :

• choisir et maîtriser leur sexualité et leur fertilité, sans pression et sans risque
• contrôler leurs revenus, leur mobilité, leur vote … leur vie
• sʼalimenter et alimenter leurs familles (eau potable, nutrition, sécurité alimentaire)
• vivre dans un habitat décent, avec de bonnes conditions de sécurité et dʼhygiène
• sʼinstruire et choisir leur orientation professionnelle, sans contrainte ni tabou
• accéder à des facteurs de production durables, autres que les microcrédits
• protéger leurs terres de lʼaccaparement et avoir des droits fonciers
• préserver leur environnement contre les changements climatiques
• faire valoir et défendre leurs savoirs et leurs droits, en privé comme en public
• sʼinformer des enjeux et des droits qui les concernent, positivement ou négativement
• sʼexprimer librement et en sécurité dans lʼespace public et faire respecter leur parole
• dénoncer et se protéger des violences de genre, recourir à la justice en toute confiance
• participer au maintien de la paix et de la démocratie

Ces résultats doivent se préparer dès aujourdʼhui.
Les femmes connaissent leurs problèmes et savent trouver des solutions.
Les femmes sont des leaders,
elles doivent décider de ce qui les concerne !


Genre en Action existe pour mettre en lumière la parole, le vécu et les savoirs des femmes.
www.genreenaction.net - contact : coordination(at)genreenaction.net

Communiqué original publié à l’adresse :
www.genreenaction.net/IMG/pdf/plaidoyer_8mars2015_genreenaction.pdf

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires