Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mercredi 20 mars 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > Environnement et santé : un réseau d’alerte "contre les (...)

Enregistrer au format PDF

Environnement et santé : un réseau d’alerte "contre les lobbies"

Mardi 3 mars 2009

PARIS (AFP) — Parabens dans les cosmétiques, phtalates des plastiques, Bisphénol A dans les biberons : autant de substances chimiques dénoncées par les associations, qui ont lancé mardi un "Reseau Environnement Santé" (RES) pour peser sur les politiques publiques.


Scientifiques, ONG de défense de l’environnement et associations de malades lancent le RES afin d’infléchir des décisions publiques qui ménagent encore trop souvent, selon eux, les intérêts industriels au détriment des populations.

Le réseau vise en priorité les produits chimiques agissant comme des perturbateurs endocriniens (qui perturbent le fonctionnement hormonal et la santé reproductive) et les molécules comme les phtalates (qui assouplit les plastiques) ou le paraben (conservateur pour cosmétiques) omniprésents dans l’environnement moderne.

"Tous ces produits, qui imprègnent les populations dès le plus jeune âge et même dès la gestation, sont à rapprocher des épidémies mondiales de cancers, de problèmes de reproduction et de diabètes", a indiqué André Cicolella, chimiste et chercheur en santé environnementale, porte-parole du RES.

"Ce qui fera bouger les choses, ce sera la pression de l’opinion publique : en rassemblant des scientifiques, des professionels de santé, des ONG et des associations de malades, on a davantage de chances de se faire entendre des pouvoirs publics, y compris au niveau européen", estime-t-il.

Dans sa "lettre d’intention", le réseau "se donne pour but de peser sur les politiques publiques mais aussi sur les producteurs de risques, lesquels restent encore très largement guidés par une politique de négation de leur responsabilité". (...)

Une douzaine d’ONG comme le WWF, le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF), l’Alliance pour la planète, mais aussi la Coordination nationale Médecine Santé Environnement et l’association des personnes atteintes du syndrome d’hypersensibilité chimique multiple y sont déjà associées et appellent syndicats et citoyens notamment à les rejoindre. (...)

La première campagne du réseau porte sur le Bisphénol-A dans les plastiques alimentaires, que le Canada a d’ailleurs interdit l’an passé dans les biberons, sur la base d’études américaines montrant, même à faibles doses, des atteintes au cerveau, à la prostate, aux glandes mammaires, et des modifications de l’âge de la puberté chez les filles. (...)

-  Lire la dépêche AFP complète
- Le site du RES : http://www.reseau-environnement-sante.fr/
- Un article consacré au RES sur le site contaminations-chimiques.info

 

- Adéquations est membre du Réseau environnement santé.
- A consulter sur le site d’Adéquations : Garantir une santé durable

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires