Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mardi 18 juin 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > UNICEF : Le taux de mortalité chez les enfants de moins (...)

Enregistrer au format PDF

UNICEF : Le taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans continue de baisser

Communiqué de l’UNICEF, 10 septembre 2009

Vendredi 11 septembre 2009


Le taux de mortalité chez les enfants âgés de moins de cinq ans a continué de baisser en 2008 à travers le monde, selon de nouvelles statistiques publiées jeudi par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Les données montrent qu’on est passé de 90 morts pour 1000 naissances en 1990 à 65 morts pour 1000 naissances en 2008, soit une baisse de 28%. Le nombre de décès en 2008 a baissé pour atteindre 8,8 millions contre 12,5 millions en 1990, l’année de référence pour les objectifs du Millénaire pour le développement.

« Comparé à 1990, 10.000 enfants de moins meurent chaque jour », a déclaré la directrice exécutive de l’UNICEF, Ann Veneman. « Alors que des progrès sont réalisés, il est inacceptable que chaque année 8,8 millions d’enfants meurent avant leur cinquième anniversaire ».

Les nouvelles données sont le résultat du travail réalisé par des démographes et des experts en santé de l’UNICEF, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de la Banque mondiale et de la Division de la population des Nations Unies.

Elles montrent que la mortalité des enfants de moins de cinq ans a nettement diminué au cours des vingt dernières années et que cette baisse s’est accélérée depuis les années 1990. La baisse moyenne entre 2000 et 2008 est de 2,3% contre 1,4% de baisse entre 1990 et 2000.

Les experts en santé publique attribuent cette baisse continue à l’utilisation accrue des vaccinations, notamment contre la rougeole, de moustiquaires traitées à l’insecticide pour prévenir le paludisme et de suppléments en vitamine A. Les deux principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans sont la pneumonie et la diarrhée et de nouveaux vaccins contre ces maladies pourraient faire encore baisser le taux de mortalité.

Des progrès ont été observés dans le monde entier et même dans certains des pays les moins développés. Le Malawi par exemple, un des dix pays ayant le taux de mortalité infantile le plus élevé, est désormais sur le chemin de l’objectif du Millénaire pour le développement de réduction de deux-tiers de la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans entre 1990 et 2015.

Les données montrent également que sept des 67 pays à mortalité élevée ont obtenu des baisses annuelles de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans de 4,5% ou plus. Il s’agit du Népal, du Bangladesh, de l’Erythrée, du Laos, de la Mongolie, de la Bolivie et du Malawi. Des progrès impressionnants ont également été enregistrés dans des pays qui ne sont pas sur la voie d’atteindre l’objectif du Millénaire. Il s’agit du Niger, du Mozambique et de l’Ethiopie.

Dans certains pays, les progrès sont lents ou inexistants. En Afrique du Sud, la mortalité des enfants âgés de moins de 5 ans a même augmenté depuis 1990. La santé de l’enfant est liée à la santé de la mère et l’Afrique du Sud a le taux le plus élevé de femmes vivant avec le VIH dans le monde.

 

A consulter sur le site d’Adéquations :
- Rubrique Santé (comme droit humain).
- Rubrique Démographie

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires