Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 24 mars 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > 60 scientifiques lancent un appel pour sauver la (...)

Enregistrer au format PDF

60 scientifiques lancent un appel pour sauver la biodiversité et s’adressent au Président de la République

Vendredi 14 mai 2010

"Pour la biodiversité, on ne peut plus attendre"... Les soixante scientifiques signataires s’alarment des risques qui pèsent sur la biodiversité, dont l’érosion "se poursuit encore aujourd’hui à un rythme effréné", et de l’insuffisante prise en compte de cet enjeu majeur "qui concerne la pérennité de nos sociétés humaines". Ils déplorent notamment la faiblesse des moyens accordés à la recherche alors que la possibilité existe, affirment-ils, de "créer de la richesse en préservant et gérant durablement la biodiversité", à condition de ne pas considérer seulement des "intérêts à court terme".
Les 60 scientifiques ont publié le 13 mai 2010 dans "France Soir" le texte d’une lettre / appel qu’ils adressent au Président de la République.
Ci-dessous : le texte de l’appel, et la liste des signataires.


"Pour la biodiversité, on ne peut plus attendre"


Monsieur le Président de la République,

Devant l’urgence de l’action face aux graves menaces qui pèsent sur notre planète et sur les générations futures, nous, biologistes et scientifiques des autres disciplines travaillant sur la biodiversité, exprimons notre vive inquiétude quant à la disproportion persistante entre ces menaces et les réponses jusqu’ici apportées.

A votre initiative, dans une démarche sans précédent, le Grenelle de l’Environnement a rassemblé toutes les composantes de la société française pour discuter des grands enjeux pour l’avenir de notre planète et des sociétés humaines que constituent le changement climatique et la préservation de la biodiversité. Animés par la perception d’une volonté de changement, les uns et les autres ont fait fi de leurs oppositions passées. Un énorme travail a été réalisé. Des décisions importantes ont été prises. Ainsi a été courageusement décidé l’arrêt du projet de mine d’or dans la montagne de Kaw en Guyane, qui menaçait une biodiversité exceptionnelle. Les incertitudes environnementales liées à la culture des OGM pesticides ont amené à l’activation de la clause de sauvegarde et aux conclusions unanimes du conseil des ministres de l’environnement sous présidence française. Une Fondation pour la recherche sur la biodiversité a été créée pour faire travailler ensemble les divers acteurs de la recherche et de la société.

Malgré ces avancées, force est de constater que l’érosion de la biodiversité se poursuit encore aujourd’hui à un rythme effréné. Une sixième grande crise d’extinction se profile. Comme l’ont montré plus de 1300 chercheurs dans le cadre d’un travail collectif international (Millennium Ecosystem Assessment, 2005), 60% des services rendus par les écosystèmes, qui nous sont vitaux, tels que la séquestration du carbone, l’épuration des eaux, ou ceux fournis par les insectes pollinisateurs de plantes cultivées, sont en régression constante alors même que notre planète sera bientôt peuplée de 9 milliards d’humains. Par ailleurs, depuis cinq siècles, toute une économie fleurissait dans les ports nord-Atlantiques grâce à la morue de Terre-Neuve. Il y a déjà 20 ans que la pêche a cessé avec l’épuisement des stocks et ils ne sont toujours pas reconstitués. Faudra t-il que l’histoire se répète pour le thon rouge ?

En dépit de la grande urgence à renforcer les connaissances pour mieux préserver et gérer la biodiversité, et en dépit de l’importance de la biodiversité en tant que source d’innovation, l’écologie et toutes les autres disciplines scientifiques qui s’intéressent à la biodiversité, y compris les Sciences de l’Homme et de la Société, restent le parent pauvre de la recherche. La systématique et les collections nationales, qui constituent les référentiels de la biodiversité passée et présente, sont encore insuffisamment prises en considération. L’Ecologie ne dispose toujours pas de Service Stratégique au Ministère de la Recherche. Le soutien qu’il est prévu à ce jour de lui attribuer dans le cadre du Grand Emprunt est, à notre connaissance, dérisoire.

La recrudescence, depuis plusieurs mois, de certaines prises de paroles en matière de développement durable, qu’elles viennent d’acteurs économiques, politiques ou autres, trouve une place démesurée et néfaste sur la scène publique. Agriculture et gestion durable de l’environnement sont à nouveau opposées, alors que les avancées scientifiques aboutissent à des techniques, des systèmes de production et des formes d’aménagement du territoire qui sont les voies d’une agriculture productive et durable.

Les scientifiques signataires réaffirment leur disponibilité et leur grande motivation pour accompagner le débat public et la recherche de solutions durables à des enjeux qui concernent la pérennité de nos sociétés humaines. Ils attendent des autorités en charge du bien commun, à tous les niveaux, qu’elles considèrent ces enjeux en priorité et non en fonction d’intérêts à court terme. Il est possible de créer de la richesse en préservant et gérant durablement la biodiversité. C’est ainsi que nous pourrons vivre harmonieusement, en paix et dans la durabilité de nos rapports avec la Nature. Il faut poursuivre sur la voie du Grenelle, Monsieur le Président. Demain il sera trop tard !

Source : site de France Soir

Liste des signatiares

- Didier Alard
Professeur à l’Université de Bordeaux, Zones humides.
- James Aronson
Directeur de recherche CNRS, biologie de la restauration (Montpellier)
- Didier Babin
Chercheur au CIRAD
- Robert Barbault
Muséum National d’histoire naturelle. Directeur du département écologie
et gestion de la biodiversité
- Stéphane Blanc
Directeur adjoint de l’Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (CNRS et Université de Strasbourg)
- Jacques Blondel
Directeur de recherche CNRS émérite. Membre du conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Gilles Boeuf
Président du Muséum, membre du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Denis Bourguet
Directeur de recherche à l’INRA
- Francesco Bonadonna
Directeur de recherche au CNRS
- Vincent Bretagnolle
Directeur du Centre d’études biologiques de Chizé
- Jérôme Casas
Professeur d’écologie et membre du Conseil d’administration de la 
Fondation de la recherche sur la biodiversité
- Frank Cézilly
Professeur à l’Université de Bourgogne, membre senior 
de l’Institut Universitaire de France.
- Sylvain Charlat
Chargé de recherche, Laboratoire de biométrie et biologie évolutive, Lyon.
- Eric Chauvet
Directeur du Laboratoire d’écologie fonctionnelle de Toulouse.
- Jérome Chave
Directeur de recherche CNRS (Toulouse), professeur à l’Ecole Polytechnique (Paris)
- Yves Cherel
Directeur de recherche au CNRS, Chizé.
- Jean Clobert
Directeur de recherche au CNRS, Directeur du laboratoire souterrain de Moulis
- Claude Combes
Membre de l’Académie des sciences, Université de Perpignan.
- Etienne Danchin
Directeur de recherche au CNRS
- Bruno David
Directeur de recherche au CNRS, Université de Dijon.
- Bernard Delay
Président de la Fondation de la recherche sur la biodiversité
- Henri Décamps
Membre de l’Académie des sciences, Université de Toulouse.
- Thierry Dutoit
Professeur d’Université, Institut méditerranéen d’écologie et de paléoécologie, Avignon
- Jean-Pierre Féral
Directeur de recherche au CNRS, océanographe
- Jean-Michel Gaillard
Directeur de recherche au CNRS
- Michel Gauthier-Clerc
Station biologique de la Tour du Valat
- Philippe Goulletquer
Membre du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Pierre-Henri Gouyon
Professeur au muséum national d’histoire naturelle
- Philippe Gros
Direction de la prospective et de la stratégie scientifique à l’IFREMER
- Michael Hochberg
Directeur de recherche au CNRS, Institut des sciences de l’évolution (Montpellier), Médaille d’argent du CNRS
- Yvan Lagadeuc
Professeur d’écologie
- Sandra Lavorel
Membre du conseil scientifique de patrimoine naturel et de la biodiversité
- Jean-Dominique
Lebreton Membre de l’Académie des sciences
- Guillaume Lecointre
Systématicien au Muséum national d’histoire naturelle
- Jane Lecomte
Expertise sur la dissémination des OGM
- Jean-Claude Lefeuvre
Membre du conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Yvon Le Maho
Membre de l’Académie des sciences, Président du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Xavier Le Roux
Directeur de la fondation de la recherche sur la biodiversité
- Yves Luginbühl
Membre du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Ghislain de Marsily
Membre de l’Académie des sciences
- Yannis Michalakis
Directeur de recherche, laboratoire CNRS-IRD
- Nicolas Mouquet
Laboratoire CNRS-IRD, génétique et maladies infectieuses.
- Christian de Muizon
Paléontologue, directeur de recherche au CNRS, directeur du département Histoire de la Terre au Muséum national d’histoire naturelle
- Serge Muller
Membre du Conseil national de la protection de la nature et du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Paul Nival
Professeur en océanographie
- Isabelle Olivieri
Directeur de recherche au CNRS. Médaille d’argent du CNRS
- Jean-Pierre Pascal
Membre du conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Pascal Picq
Professeur au Collège de France
- Jacques Portecop
Membre du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- François Renaud
Directeur de recherche, laboratoire CNRS-IRD. Génétique et maladies infectieuses.
- Thierry Rigaud
Directeur de recherche au CNRS, Université de Bourgogne
- Jean-François Silvain
Président du Conseil scientifique de la Fondation de la recherche sur la biodiversité. Membre du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité
- Gabriele Sorci
Directeur de recherche CNRS, Université de Bourgogne (Dijon).
- Pierre Taberlet
Directeur du Centre d’écologie Alpine
- Christophe Thebaud
Président de la Société d’écologie
- Bernard Thierry
Ethologiste
- Michel Trommetter
Directeur de recherche à l’INRA (Grenoble)
- Eric Vindimian
Directeur régional du CEMAGREF (Montpellier)
- Jacques Weber
Directeur de recherche au CIRAD, Directeur de l’ex-Institut français de la biodiversité
- Henri Weimerskirch
Directeur de recherche au CNRS, Centre d’études biologiques de Chizé, Médaille d’argent du CNRS

Source : site de France Soir

Lire aussi une dépêche AFP consacrée à cet appel.

 

A lire sur le site d’Adéquations :
- Nos derniers articles consacrés à la biodiversité

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires