Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Samedi 20 juillet 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > Le PNUE crée un site web pour intégrer la protection de (...)

Enregistrer au format PDF

Le PNUE crée un site web pour intégrer la protection de l’environnement dans l’humanitaire

Communiqué de l’ONU, 19 août 2010

Jeudi 19 août 2010


L’action humanitaire et les secours sauvent des vies et fournissent une aide essentielle en cas de catastrophes naturelles, de conflits ou de toute crise majeure. Mais en dépit de ce rôle essentiel, les opérations humanitaires peuvent aussi endommager l’environnement, qui est rarement une priorité quand il s’agit de sauver des vies humaines.

Partant de ce principe, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a créé un centre de ressources en ligne pour stimuler les efforts visant à réduire l’impact environnemental des opérations humanitaires ou de reconstruction dans le monde entier.

Lancé jeudi 19 août, à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le « Centre de ressources pour l’intégration de l’environnement aux opérations humanitaires » est la première base de données sur Internet répertoriant des informations pratiques expliquant comment intégrer la protection de l’environnement dans les actions humanitaires menées.

Le nouveau site internet : http://postconflict.unep.ch/humanitarianaction/ propose ainsi des nouvelles directives, du matériel de formation, des cas pratiques et d’autres outils présentés comme un carnet de voyage pour les travailleurs humanitaires.

Des actions comme l’abattage d’arbres pour fournir un abri et du bois de chauffage à des personnes dans le besoin ou bien la mauvaise gestion des déchets médicaux produits par une opération d’urgence peuvent être déterminant pour évaluer le succès ou l’échec d’opérations humanitaires ou de secours. Une pression anormale sur les ressources naturelles ou les moyens de subsistance pendant une crise peut avoir des répercussions à moyen et long terme sur les populations secourues.

Dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), par exemple, la création de camps ou de structures d’accueil pour les déplacés internes s’est traduite par une pression accrue sur les ressources avoisinantes et une dégradation sévère de la faune sauvage, de la végétation et des autres ressources naturelles disponibles.

Après le séisme dévastateur de janvier en Haïti, la distribution d’aide alimentaire d’urgence a entraîné une forte augmentation des déchets solides et liquides à traiter, principalement en raison des emballages. La distribution de produits alimentaires bruts a de son côté augmenté le besoin de charbon de bois, qui se traduit par l’abattage d’encore plus d’arbres, dans un pays où la forêt couvre seulement 2 à 4% de la superficie.

Plusieurs études ont montré que la mise en place de « bonnes pratiques » introduisant les considérations environnementales dans les opérations humanitaires était non seulement meilleure pour l’environnement mais également plus rentable économiquement, à l’instar de l’envoi de matériels ou de vivres par bateau plutôt que par avion.

Pour le PNUE, la mise en place de ce site Internet répond à un besoin évident des organisations humanitaires de disposer d’informations fiables et d’outils pour prendre en compte l’environnement dans leurs actions, qu’il s’agisse d’urgence ou de programmes mis en place sur le long terme.

Les données de plus de 20 organisations humanitaires ont déjà été mises en ligne sur le site du « Centre de ressources pour l’intégration de l’environnement aux opérations humanitaires », classés par domaine d’actions (santé, assainissement, alimentation, construction de camp, logistique, nutrition ?).

Pour renforcer le site Internet, les retours d’expériences et les informations mises à la disposition des humanitaires, le PNUE appelle à des contributions dans toutes les langues, des ONG, agences gouvernementales, agences de l’ONU, sociétés du secteur privé et institutions académiques, impliquées dans des opérations humanitaires ou de secours.

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires