Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Lundi 18 mars 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > La souffrance des taureaux est au rayon culture

Enregistrer au format PDF

La souffrance des taureaux est au rayon culture

Communiqué du Comité radicalement anti corrida (CRAC Europe), 23 avril 2011

Samedi 23 avril 2011


La France est devenue la honte du monde : c’est le premier pays à faire entrer la corrida dans son « patrimoine culturel immatériel ». C’est également la première étape pour que la France puisse proposer à l’Unesco son inscription au niveau mondial. C’est vraiment très grave.

Alors que le Parlement de Catalogne espagnole a aboli cette tradition barbare en juillet 2010 — pour effet au 1er janvier 2012 : c’est dans quelques mois… —, que l’Équateur, à l’initiative du président Correa, va se prononcer en mai par référendum sur le bien-fondé de ces spectacles de mort, qu’à Fréjus le sénateur-maire Élie Brun a mis fin à la corrida en 2011, considérant que l’évolution des moeurs et des mentalités l’imposait, l’État français agit strictement dans le sens inverse de l’Histoire. Honte à messieurs Sarkozy, Fillon et Mitterrand. Car c’est bien au plus haut niveau que la décision a été prise, le Premier ministre et le président de notre République étant des aficionados notoires.

Conséquence financière pour les contribuables : alors que jusqu’à présent seules les collectivités territoriales subventionnaient la corrida, à coups de millions d’euros, aujourd’hui, les éleveurs, les écoles taurines, les organisateurs de spectacles taurins pourront recevoir des subventions de l’État même. Vous paierez, nous paierons tous, alors que les trois quarts de la population française sont pour l’abolition pure et simple de cette barbarie d’un autre temps.

Le CRAC Europe, Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’enfance, appelle tous les citoyens choqués par cette négation de la souffrance, celle de six taureaux massacrés à l’arme blanche pour une seule corrida, à lui apporter leur soutien afin de faire annuler cette inscription indigne de notre XXIe siècle humaniste. Stéphane Hessel s’en est indigné : il est l’une des 1 200 personnalités signataires de notre manifeste pour l’abolition.


Voir sur le site du CRAC d’autres informations et un modèle de lettre / pétition à signer :
www.anticorrida.com/actualites/inscription-de-la-torture.

Jean-Pierre GARRIGUES, Vice-président
06 75 90 11 93 ; j.p.garrigues orange.fr

Luce LAPIN, Porte-parole nationale
06 08 30 80 30 ; lapinporteparolecrac free.fr

CRAC Europe
BP 10244, 30105 Alès Cedex
- www.anticorrrida.com ; craceurope gmail.com

Présidents d’honneur :
†Jacques Derrida, Albert Jacquard, Patrick Pelloux

 

- Lire aussi, sur le site de l’Alliance anti-corrida : patrimoine immatériel français : la honte

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires