Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Jeudi 17 janvier 2019

Intranet

Accueil > Programme de Développement durable à (...) > Conférence Rio + 20, 2012 > Rio + 20 : mobilisations sociétés (...) > Déclaration de la CGT

Enregistrer au format PDF

Déclaration de la CGT

Mercredi 13 juin 2012

La CGT a ouvert un blog Développement humain durable consacré au développement durable et aux conférences de l’ONU. Elle a formulé des propositions (ci-dessous) et participe à l’Assemblée générale de la Confédération Syndicale Internationale, qui rassemble du 11 au 13 juin 2012, 500 délégué-es syndicaux du monde entier.


Sommet de la terre « Rio+20 » :

Le social pierre angulaire d’un avenir à redessiner.

Dans quelques jours, 20 ans après le 1ier sommet de la terre, va s’ouvrir le processus final de la conférence de l’ONU dite « Rio+20 », ponctuée par un sommet des chefs d’Etats du 20 au 22 juin 2012 à Rio de Janeiro (Brésil).

La CGT considère que le moment est venu de s’engager résolument sur la voie d’un Développement HUMAIN Durable, sortir des crises et dessiner un projet de société qui fasse sens. Cela passe par la réduction des inégalités et non la réduction des budgets sociaux, l’austérité, ou l’enfoncement des plus vulnérables dans la précarité. Ce sont des transformations majeures, au niveau de l’humanité et à tous les échelons de la société, qui s’imposent. Elles passent par des approches assises sur l’intérêt général.

Le sommet 2012 de Rio, tirant bilan de 20 années de décalages entre les déclarations et les mises en œuvre et résultats, doit s’il veut être crédible entrer concrètement dans la phase des actes.

La transition c’est maintenant ! Elle doit prendre corps à l’échelle planétaire comme locale et affirmer les accès universels aux droits fondamentaux (eau, énergie, alimentation…), affirmer une transformation du travail fondée sur la production de biens et de services en réponse aux besoins individuels et collectifs. C’est d’une nouvelle répartition des richesses et d’une nouvelle finalité des productions, compatibles avec la préservation de la planète, sa biodiversité, ses ressources naturelles et un avenir pour l’Humanité, dont il doit être question à Rio. Ces biens communs ne sauraient être livrés au marché.

La sortie de crise passe inéluctablement par de nouvelles voies de développement. Rio+20 doit s’extirper de la camisole du libéralisme dévastateur pour la planète et les hommes. Pour un Développement HUMAIN Durable, les Etats doivent inscrire ces transformations profondes dans le réel par des décisions collectives.

La CGT appelle la France à faire preuve d’audace et à porter ces besoins de changements dans la négociation.

Une délégation de la CGT, qui a déposé auprès de l’Etat français dix propositions (cahier d’acteur CGT www.conférence-rio2012.gouv.fr, et : http://cgt-devdurable.com ) sera présente à Rio. Elle conduira son action dans la délégation forte de 300 membres de la Confédération Syndicale Internationale (CSI) (300 syndicats de 151 pays et 175 millions d’adhérents).

Dès le 11 juin et jusqu’au 13, la CSI tiendra, à RIO, l’assemblée générale de ses syndicats affiliés. Elle donnera ainsi le ton des enjeux et attentes sociales que les travailleurs du monde veulent voir pris en compte par les Etats négociateurs :

- Un socle universel de protection sociale ;
- Confirmation et engagement sur les droits fondamentaux et biens communs à protéger de toute marchandisation et à guider par des politiques publiques ;
- Mandat à l’OIT pour mettre un contenu à une transition juste de nos sociétés et au travail décent pour tous ;
- Création de millions de nouveaux emplois verts et décents, premières graines d’un changement de système ;
- Taxe sur les transactions financières, financements… ;
- Renforcement et démocratisation de la gouvernance mondiale, place, droits et moyens accrus à la société civile, droits humains, syndicaux, sociaux et environnementaux des personnes ;
- Mesures contraignantes, juridiquement opposables et contrôlables… ;

La CGT qui participe à cette phase ultime du processus, après avoir, depuis 2010, assumé sa présence dans le dispositif de préparation mis en place par l’Etat français, ne manquera pas de faire valoir encore et toujours auprès des négociateurs français et de l’Europe, avec la CES, les propositions qu’elle a porté, assises sur son concept de Développement Humain Durable. Elle tiendra une conférence, le 15 juin, au pavillon France à Rio autour de la transition juste, du travail décent et de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises et groupes. Rio doit aussi sortir avec des dispositifs concrets aptes à enrayer le dumping social et la concurrence entre les travailleurs du monde, sur fond de délocalisations et désindustrialisation de nos territoires.

Du 15 au 19 juin, se déroulera le sommet des peuples. La CGT, avec la CSI et la CES, y participera activement aux coté des ONG. D’importantes convergences de positions et d’interventions existent entre le mouvement syndical et associatif. C’est à ce mouvement unitaire large qu’il appartient de pousser pour parvenir à faire prendre en compte les enjeux et attentes par le sommet des chefs d’Etats. La CGT participera aux initiatives du « collectif France Rio+20 », crée en 2010 et qui réuni plus de 50 ONG (environnementale, de lutte contre la pauvreté et la faim, altermondialistes…),et des syndicats.

La grande manifestation de la société civile, le 20 juin à Rio, sera là pour rappeler aux chefs d’Etats combien il est temps de donner sens, légitimité, autorité et concrétisation aux décisions prises dans le cadre ONUSIEN et non de les prédéterminer au G20 tenu quelques heures avant au Mexique. A l’ouverture de la phase ultime de la conférence de l’ONU, seulement 10% du projet de délibération est considéré validé par les Etats, c’est dire l’importance de cette manifestation pour qu’elle marque de son empreinte les décisions finales. La CGT appelle vivement à sa réussite pour un sommet efficace.

Les mobilisations à Rio et dans chaque pays, du lieu de travail aux territoires, doivent et peuvent redonner l’ambition politique au changement indispensable dès le sommet de Rio. C’est le sens de l’appel Européen du collectif Rio+20 (www.collectif-france.rio.net). C’est le sens de l’action quotidienne de la CGT du local au global, sur les salaires, l’emploi, les retraites et la transformation sociale.

Montreuil le 8 Juin 2012

Pour suivre avec la CGT le sommet de la terre Rio+20 et l’activité de la délégation CGT à Rio : http://cgt-devdurable.com et www.cgt.fr

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires