Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Jeudi 17 janvier 2019

Intranet

Accueil > Développement durable > Bonnes pratiques > Une Maison des femmes, point de départ d’un DD

Enregistrer au format PDF

Bagadadji, Sénégal

Une Maison des femmes, point de départ d’un DD

2008


Le village de Bagadadji, 500 habitants, se trouve dans la région de Kolda, la plus pauvre du Sénégal, affectée par la crise casamançaise. La précarité et la malnutrition conduisent à surexploiter les ressources naturelles : défrichage excessif, disparition d’arbres fruitiers sauvages comme le néré… Dans un contexte d’analphabétisme, de manque de structures de formation et de santé adaptées, de faible organisation des acteurs sociaux, les femmes sont pénalisées par des pesanteurs socioculturelles et des politiques de développement parfois mal ciblées.

L’ONG sénégalaise OFAD/NAFOORE et le réseau ASTER-International mettent en œuvre un projet combinant une Maison des femmes et une formation des agent-e-s d’ONG locales. Trente femmes-relais ont été formées à l’animation d’un lieu de rencontre et d’accompagnement des initiatives locales. Les activités traditionnelles de teinture, savonnerie, coiffure, évolueront vers l’accueil de groupes (tourisme solidaire, organisation de séminaires d’ONG…) qui aura un impact sur l’entretien des paysages et des villages… Une recherche-action va favoriser à la fois la prise en compte des réalités locales et une approche globale, intégrant une dimension « genre et développement » analysant les besoins et les intérêts spécifiques des femmes comme des hommes et leurs contributions respectives au développement.

De plus en plus visibles dans la vie sociale, les femmes sont maintenant associées par le président de la communauté rurale à toutes les réunions concernant les projets. Un volet international « Passerelles » organise des échanges entre groupes sénégalais, européens et québécois. Ainsi des pratiques de concertation et de médiation observées au Sénégal ont inspiré des groupes de femmes rurales en France pour améliorer l’efficacité de leurs réunions de travail. Un partenariat entre OFAD, ASTER et le Collège Coopératif de Paris mutualise les expertises sur les thèmes du développement local, de l’approche de genre et de la validation des acquis de l’expérience. Cette dernière permet d’obtenir le Certificat d’Initiative Locale (CIL) et peut mener au DHEPS (Diplôme des Hautes Etudes en Pratiques Sociales) en partenariat avec l’université Paris 3.

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires