Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mardi 23 juillet 2019

Intranet

Accueil > G7 2019 > Mobilisations citoyennes critiques du G7 et G20

Enregistrer au format PDF

Mobilisations citoyennes critiques du G7 et G20

Vendredi 8 mars 2019


 Mobilisations et plaidoyers critiques du G7

G7 2019 en France

- Appel à mobilisation contre le G7 en France
"Ces sommets du G7 organisés à grands frais (500 millions de dollars en 2018) se traduisent par des opérations de communication. Mais les problèmes sont-ils vraiment traités ? Aussi, nous, citoyens et citoyennes regroupé.e.s au sein de collectifs, de mouvements ou d’organisations, allons prendre la parole pour rappeler l’urgence de mettre en œuvre des mutations profondes et radicales à notre système économique et social, pour les droits de chacun.e, et la dignité de notre Terre retrouvée. La lutte contre les inégalités, l’urgence climatique et sociale, ne peuvent en effet se contenter de beaux discours".

- Plateforme Pays Basque "non au G7, pour un autre monde"
"Nous nous mobiliserons à l’occasion du G7 d’août 2019 au Pays Basque parce que le monde qu’il incarne doit changer profondément et dès maintenant. Construire un autre monde est possible et urgent ; et depuis le Pays Basque nous devons également y prendre part. Ici aussi les mobilisations et projets en vue de changer de modèle se sont multipliées : pour freiner le changement climatique, en faveur de la liberté de circuler, pour la défense des intérêts des travailleurs/lleuses, contre les dominations de genre, pour la diversité culturelle et linguistique, contre la guerre et en faveur de la paix, divers projets auto-organisés".

G7 2018 au Canada

- Comité de mobilisation contre le G7 2018 au Canada
- Position de la Fédération des femmes du Québec

 Mobilisations des mouvements sociaux critiquant le G20

Forum Féministe contre le G20 en Argentine
"Le Forum Féministe contre le G20 est né d’un processus de travail collectif qui s’est initié à la fin de Décembre 2017 en Argentine, pendant le Premier Forum Féministe contre le Libre Échange, dans le cadre de la XIe Réunion Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)".
- Lire l’appel en espagnol ; traduction en français

Le Forum féministe contre le G20 prévoit une semaine d’actions du 25 novembre au 1er décembre, en lien avec la mobilisation internationale contre le Fonds monétaire international et le G20.

- Site web de la mobilisation : https://noalg20.org/info-in-english/
- informations par Attac

- Point de vue d’un économiste argentin "Le G20 de Buenos Aires est marqué par la crise de la mondialisation libérale" "L’Argentine, le Brésil et le Mexique ne jouent aucun rôle significatif par rapport aux États-Unis, à la Chine, à l’Europe et à la Russie. Les économies latino-américaines sont un réel butin pour la mondialisation en ce qu’elles ont renforcé leurs modèles d’extractivisme, de régression industrielle, d’endettement et de dégradation sociale. Et cette subordination s’accentue encore avec la perte d’autonomie que génère la crise des BRICS et avec la soumission à l’empire qu’a imposée la restauration conservatrice en mettant fin à l’UNASUR (Union des nations sud-américaines)".
- "Les pays du G20 financent et organisent l’aggravation du réchauffement climatique" "Intoxiqués aux énergies fossiles et à la recherche de la croissance économique à tout prix, les pays du G20 représentent à eux seuls 80% de la consommation d’énergie dans le monde – et 78% des émissions de C02 – pour à peine 60% de la population mondiale".

- Site web de la mobilisation : https://noalg20.org/info-in-english/
- informations par Attac

- Point de vue d’un économiste argentin "Le G20 de Buenos Aires est marqué par la crise de la mondialisation libérale" "L’Argentine, le Brésil et le Mexique ne jouent aucun rôle significatif par rapport aux États-Unis, à la Chine, à l’Europe et à la Russie. Les économies latino-américaines sont un réel butin pour la mondialisation en ce qu’elles ont renforcé leurs modèles d’extractivisme, de régression industrielle, d’endettement et de dégradation sociale. Et cette subordination s’accentue encore avec la perte d’autonomie que génère la crise des BRICS et avec la soumission à l’empire qu’a imposée la restauration conservatrice en mettant fin à l’UNASUR (Union des nations sud-américaines)".
- "Les pays du G20 financent et organisent l’aggravation du réchauffement climatique" "Intoxiqués aux énergies fossiles et à la recherche de la croissance économique à tout prix, les pays du G20 représentent à eux seuls 80% de la consommation d’énergie dans le monde – et 78% des émissions de C02 – pour à peine 60% de la population mondiale".

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires