Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Vendredi 22 mars 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Egalité & genre > Education non-sexiste > Offre pédagogique d’Adéquations pour (...) > Boîte à outils « 20 albums de jeunesse (...) > Note à l’attention des enseignant-es

Enregistrer au format PDF

Guide pratique de la Boîte à outils "20 albums de jeunesse pour une éducation non sexiste"

Note à l’attention des enseignant-es

Lundi 5 novembre 2012


Il faut le rappeler : Veiller à exercer un enseignement égalitaire, aider les enfants à se libérer des stéréotypes sexistes, leur proposer des supports éducatifs exempts de ces stéréotypes et proposant des modèles identificatoires progressistes, n’est pas une simple option. C’est une des priorités de l’école. La ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem et le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, l’ont réaffirmé lors d’une interpellation conjointe publiée dans le journal Le Monde du 25 septembre 2012 : « L’égalité des filles et des garçons » doit être mise « au cœur même de la refondation républicaine de l’école ».

Cet engagement s’inscrit dans une continuité. La loi du 9 juillet 2010 relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants prévoit une information consacrée à la lutte contre les préjugés sexistes à tous les stades de la scolarité et inscrit cette obligation dans le code de l’éducation (article L312-17-1). La volonté de promouvoir la mixité et l’égalité entre les femmes et les hommes, notamment en matière d’orientation, s’est traduite en 2000 par une convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, dans le système éducatif. Elle engageait huit ministères pour une période de cinq ans. En 2006, cette convention a été renouvelée.

L’école a donc toute légitimité à consacrer du temps avec les élèves à la lutte contre les stéréotypes sexistes. Pour ce faire, vous disposez de différentes entrées dans les programmes (Bulletin officiel hors-série n°3 du 19 juin 2008). Ainsi parmi les objectifs de l’école maternelle, les enfants doivent être capables de se respecter les uns les autres, d’éprouver de la confiance en soi, d’identifier les adultes et leur rôle. A partir du CP, l’instruction civique et morale constitue une matière de choix pour aborder la problématique de l’égalité des filles et des garçons. Elle vise notamment à faire découvrir aux enfants « des principes de morale présentés sous forme de maximes simples » concernant entre autres l’égalité des sexes (cf. annexe de la circulaire n°2011-13 du 25 aoet à leur faire découvrir « les règles élémentaires d’organisation de la vie publique et de la démocratie dont le refus des discriminations de toute nature ». A la fin du CM2, selon le socle commun de connaissances et de compétences, l’élève est censé être capable « de respecter les autres, et notamment appliquer les principes de l’égalité des filles et des garçons » ainsi que « d’avoir conscience de la dignité de la personne humaine et en tirer les conséquences au quotidien ».

Le travail que nous vous proposons sur les albums de jeunesse permettra également aux enfants de mobiliser d’autres capacités et compétences qui doivent être acquises au cours de leur scolarité, à commencer par celles liées à la compréhension des histoires, à la maîtrise de la langue française et aux règles de communication, mais aussi certaines liées aux pratiques artistiques, à la culture humaniste ou à la maîtrise de l’informatique.

Ces fiches d’activités ne devraient pas vous éloigner de votre mission.

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires