Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mardi 19 novembre 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > L’Institut de veille sanitaire publie une étude qui (...)

Enregistrer au format PDF

L’Institut de veille sanitaire publie une étude qui confirme le lien entre le niveau de pollution en ville et la mortalité

Jeudi 5 février 2009

Cette étude établit des « liens significatifs entre les niveaux de pollution atmosphérique couramment observés et les indicateurs de santé » et fournit des outils pour évaluer « l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine en France ».


Liens à court terme entre la mortalité et les admissions à l’hôpital et les niveaux de pollution atmosphérique dans neuf villes françaises

Résumé de l’étude

En France, l’évolution des niveaux et de la composition chimique de la pollution atmosphérique urbaine, ainsi que la généralisation de la mesure d’indicateurs de pollution particulaire (PM10) a justifié une actualisation, pour la période 2000-2004, des résultats obtenus dans le cadre du Programme de surveillance air et santé (Psas) sur les relations à court terme entre pollution atmosphérique et mortalité et admissions hospitalières.

L’analyse basée sur des séries temporelles a consisté à relier les variations à court terme d’indicateurs de l’état de santé (mortalité et hospitalisations) à celles des indicateurs d’exposition à la pollution atmosphérique (NO2, O3 et PM10). Les risques relatifs ont été estimés pour chacune des villes puis une analyse combinée de ces résultats a été réalisée.

Le risque de décès toutes causes ou pour causes cardiovasculaire et cardiaque est significativement associé à l’ensemble des indicateurs de pollution étudiés. Les hospitalisations pour causes cardiovasculaires sont aussi significativement associées aux niveaux de NO2 et de PM10 mais pas à l’ozone.

Ces deux études confirment l’existence de liens significatifs entre les niveaux de pollution atmosphérique couramment observés et les indicateurs de santé. Elles ont aussi permis d’obtenir des estimateurs utilisables pour la réalisation d’évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine en France.


Télécharger le texte complet de l’étude, dans le
Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 3 février 2009 (pdf 8 pages - 350 ko) :
http://www.invs.sante.fr/beh/2009/05/beh_05_2009.pdf

 

A consulter sur le site d’Adéquations :
- Rubrique Santé
- Rubrique Villes - démograhphie

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires