Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mardi 26 mars 2019

Intranet

Accueil > Actualités > Actualité > Les femmes sont les principales victimes des (...)

Enregistrer au format PDF

Les femmes sont les principales victimes des catastrophes naturelles

Communiqué de l’ONU

Lundi 20 avril 2009


20 avril 2009 – Les femmes et les hommes sont affectés différemment par les catastrophes naturelles en raison des rôles économiques, sociaux et culturels qu’ils jouent dans la société, 90% des personnes tuées au Bangladesh lors d’un cyclone en 1991 ayant ainsi été des femmes, souligne la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (ISDR) à l’occasion d’une conférence sur ce thème à Beijing du 20 au 22 avril.

La même chose s’est produite aux Etats-Unis au moment du cyclone Katrina en Louisiane en 2005. Les femmes africaines-américaines ont été les plus durement touchées, ajoute l’ISDR, l’agence des Nations Unies chargée de réduire la menace posée par les catastrophes naturelles.

« Chaque année, les femmes, qui représentent 70% des pauvres de la planète, sont victimes de manière disproportionnée de telles catastrophes, alors qu’elles ont peu d’influence sur les politiques et les décisions qui les aideraient », note la Vice-Secrétaire général de l’ONU, Asha Rose Migiro, dans un message à l’occasion de cette conférence.

Plus de 200 participants, dont des ministres et des parlementaires de 50 pays, participent à la conférence de Beijing qui porte sur les moyens de réduire les risques.

Selon l’ISDR, alors que le changement climatique va rendre les tempêtes, les inondations et les cyclones plus fréquents et plus graves à l’avenir, il est nécessaire que les hommes et les femmes travaillent ensemble pour protéger les communautés contre ces catastrophes.

« Les femmes ne doivent pas être les principales victimes de catastrophes naturelles. Elles peuvent être un atout incroyable et faire la différence pour sauver des vies si on leur permet de jouer un plus grand rôle dans la prévention et la gestion des catastrophes », déclare Margareta Walhstrom, Sous-Secrétaire général des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes.

 

A consulter sur le site d’Adéquations :
- Notre actualité Bilan 2008 des catastrophes naturelles et de leur coût, et réchauffement climatique
- Rubrique Egalité, genre

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires