Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Vendredi 18 janvier 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Egalité & genre > Genre et économie en Afrique de (...) > Présentation du programme > Synthèse du programme et des acteurs

Enregistrer au format PDF

Synthèse du programme et des acteurs

Vendredi 12 novembre 2010


 Favoriser l’autonomisation économique des femmes par l’approche de genre : 12 ONG françaises et 30 ONG ouest africaines s’engagent ensemble

Le programme mobilisateur Genre et économie, femmes actrices du développement soutient douze projets économiques porteurs relevant du secteur de l’agro-alimentaire et de l’artisanat, dans lesquels les femmes sont très présentes. Il repose sur une stratégie d’intégration transversale de l’approche de genre pour que chaque projet induise des changements socio-économiques vers plus d’égalité des femmes et des hommes. Au terme du programme, l’ensemble des acteurs, en France et en Afrique, aura acquis une compétence accrue en matière d’approche genre, qu’ils pourront réinvestir dans d’autres initiatives. Une sensibilisation des femmes et des hommes aux droits et à l’égalité et un plaidoyer en direction des décideurs, indispensables pour accompagner ces changements, sont également mis en oeuvre.

D’une durée de trois ans (octobre 2009 - fin 2012) et subventionné par le ministère français des Affaires Etrangères et européennes au titre d’un Fonds de solidarité prioritaire (FSP), le programme mobilisateur Genre et économie, les femmes actrices du développement vise à contribuer à l’Objectif du millénaire pour le développement n°3 : Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Les principales actrices et bénéficiaires de ce programme sont des femmes d’Afrique de l’Ouest dans six pays : Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal, et Togo, qui travaillent dans les secteurs agro-alimentaire et de petit élevage, d’artisanat et de commerce, ainsi que les coopératives, organisations et réseaux de femmes actives impliquées dans le développement économique.

L’égalité des femmes et des hommes, condition d’un développement durable

Dans le monde, les femmes effectuent 2/3 du nombre d’heures de travail et produisent plus de la moitié des aliments, mais elles ne gagnent que 10 % du revenu total, possèdent moins de 2 % des terres, reçoivent moins de 5 % des prêts bancaires.
En Afrique, les femmes, les groupements et les coopératives de femmes entrepreneures sont très actifs et doivent être reconnus. Les femmes doivent avoir un accès et un contrôle égal des ressources (équipements, formation, crédit, moyens de transport, circuits de commercialisation…). Actuellement, elles n’ont pas le même pouvoir de décision et ne tirent pas la même reconnaissance sociale de leurs activités que les hommes, alors qu’elles sont très largement impliquées dans l’économie de leur pays et disposent de savoirs-faire essentiels au développement.
Dépasser les inégalités, promouvoir l’autonomie des femmes, leur représentation dans les instances de décision, un partage équitable des opportunités, c’est tout l’enjeu de ce programme, qui rassemble des acteurs diversifiés et complémentaires.

 Une coopération entre des acteurs diversifiés et complémentaires

- 42 ONGs et organisations de la société civile, 30 africaines et 12 françaises, dont 5 expérimentées dans l’intégration de l’approche genre, mènent 12 projets nationaux ou sous régionaux dans deux secteurs économiques porteurs : la transformation agro-alimentaire et l’artisanat et le petit commerce.
- 30 femmes et hommes ouest africains parties-prenantes des différents projets suivent une formation pendant un an sur le renforcement des capacités de plaidoyer et l’intégration du genre dans la planification politique, au centre de formation de l’Organisation internationale du travail de Turin.
- 20 femmes cheffes d’entreprises d’Afrique subsahariennes ont participé à une formation de haut niveau à L’École Nationale d’Administration (ENA) à Paris.

Les ONG se sont regroupées en consortiums associant ONG techniciennes et spécialistes des questions de genre. Un « pôle genre » en France assure un accompagnement des projets (ateliers communs en Afrique, formations, communication internet, visites de terrain,…) en étroite collaboration avec des personnes et structures expertes dans les pays.

Les enjeux du programme :

- Renforcer les capacités organisationnelles, techniques et économiques des femmes,
- Accroître l’expertise des ONG au Sud et au Nord en matière d’approche de genre (intégration dans les projets de développement de l’objectif d’égalité des femmes et des hommes)
- Sensibiliser, former, mettre en œuvre des plaidoyers pour réaliser des changements concrets : accès à l’espace de travail, mobilité, représentation dans des instances décisionnelles…

La capitalisation de cette expérimentation permettra d’affiner la politique du genre dans la coopération française au développement et au sein des acteurs de la société civile en France et en Afrique, et de formaliser des outils et bonnes pratiques adaptables à d’autres contextes.

  Programme AGLAE (consortium 2) : appui à l’artisanat et entrepreneuriat des femmes

Adéquations, Aster-International, Ethnik, Equilibres & Populations, Guilde européenne (chef de file), Terre des Hommes France

- Bénin : projet ABORD Actrices béninoises, organisations et développement, avec ACFB (Association de Caisses de Financements à la Base), Femmes et Vie (AFV), Groupe de Recherche et d’Action pour la Promotion de l’Agriculture et du Développement (GRAPAD).
- Burkina-Faso : Appui aux actrices et acteurs de l’alimentation de rue à Ouagadougou : du pouvoir économique au pouvoir politique avec ASMADE Renforcement de la Pépinière d’entreprises de Tenkodogo, Centre de Formation Polyvalent des Prestataires de Services d’appui aux Micro et Petites Entreprise (CFPPS–MPE), Direction Régionale de la Promotion de la Femme (DRPF/Centre Est)
- Niger : Renforcement des capacités techniques des artisanes et de leurs capacités organisationnelles et commerciales, Salon International de l‘Artisanat pour et par la Femme (SAFEM), Section Féminine de la Fédération Nationale des Artisans du Niger (FNAN) et ses représentations régionales, groupement d’intérêt économique GIE-DANI.
- Togo : AGLAE-Togo avec CAGED, à Lomé et Sotchi à Kara (Nord),

  Programme Tchiwara (consortium 1) : les filières agro-alimentaires

Afrique Verte, Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, Asfodevh, Enda (chef de file), GRET, Tech Dev.

- Burkina Faso : Renforcement des transformatrices de céréales dans une perspective de souveraineté alimentaire : APROSSA, MISOLA, Réseau des Transformatrices de Céréales
ELFE : Diversification des activités des productrices de karité avec l’introduction du sésame, Renforcement des capacités des productrices de karité :UGPPK, ADEE, SICAREX, Réseau Femmes en Action, RAGUSSI, RIMTEREB SOM, BUYABA, ABPJF
Des tomates en toutes saisons, lancement d’une activité nouvelle pour la souveraineté alimentaire et l’autonomisation financière des femmes : ASFODEVH
- Bénin : Des tomates en toutes saisons : ASFODEVH
- Mali : Renforcement des capacités des transformatrices de céréales pour la souveraineté alimentaire : AMASSA, MISOLA, Union des Transformatrices. Des tomates en toutes saisons, ASFODEVH - Niger : Renforcement des capacités des transformatrices de céréales pour la souveraineté alimentaire : ACSSA, MISOLA. Des tomates en toutes saisons, ASFODEVH.
- Sénégal : Renforcement du rôle des femmes dans les filières avicole et Anacarde, Renforcement des capacités des femmes actives dans des filières respectueuse de l’environnement (coton, maraîchage, riz, fonio bio) Féd. des Agropasteurs de Diender, Féd.WOOBIN, Féd. NGATAMAARE TOORO, Fed YAKAAR NIANI WULLI, Réseau National des Femmes Rurales, Fed. AVICOLE BATARE NDIWRI, groupes KOUTHIOYE et SAMASANSANG, ENDA TM/PRONAT
- Togo : Renforcement du rôle des femmes dans la filière porcine, ICAT, 12 Groupements d’éleveuses de porcs, GF2D. Des tomates en toutes saisons : ASFODEVH

Pôle d’appui transversal au genre :

Adéquations, ASFODEVH, ASTER-International, ENDA Europe, Equilibres & Populations.

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires