Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mercredi 16 janvier 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Egalité & genre > Expériences & pratiques du genre (...) > Séminaire du 6 décembre 2010, capitalisati > Fiches d’expériences et de pratiques > Fiche Maison des femmes : un centre de ressources et (...)

Enregistrer au format PDF

Fiche Maison des femmes : un centre de ressources et d’appui aux projets économiques et sociaux des femmes.

Aster-International

Mercredi 1er décembre 2010

La démarche ci-dessous a été construite étape par étape, en lien avec les populations. Elle constitue un processus et une expérience pouvant inspirer d’autres démarches participatives.


ONG : Aster-International

Intitulé du cas pratique, de l’expérience, de la proposition… : La Maison des femmes : un centre de ressources et d’appui aux projets économiques et sociaux des femmes.

 Champ(s) concerné(s)

Intégrer le genre dans la conduite de projets sur le terrain avec les partenaires

 1. Résumé du cas pratique

Le concept de la Maison des femmes a été développé en Casamance en 2007 dans le cadre du projet Passerelles en partenariat avec OFAD/ NAFOORE. Il s’inscrit dans la lutte contre la pauvreté par le biais d’une plus grande autonomie économique des femmes et d’une participation citoyenne accrue aux instances décisionnelles.

Afin de favoriser la dimension participative du projet, 30 femmes-relais ont été formées à la gestion de ce lieu multifonctionnel. Elles ont par ailleurs été accompagnées en ateliers de recherche-action sur l’analyse de leurs propres besoins et intérêts, ce qui a permis de définir les activités de la Maison des femmes : appui aux initiatives et projets économiques, formation professionnelles, au genre et au leadership, espace d’accueil et d’information pour une meilleure connaissance de leurs droits, appui à l’autonomisation économique, ateliers de sensibilisation à la lutte contre les violences basées sur le genre, etc.

Le fonctionnement autogéré a habitué les femmes à participer de façon démocratique aux prises de décisions. Plusieurs d’entre elles sont aujourd’hui élues aux conseils communaux.

Ainsi, le projet de Maison des femmes a permis d’amorcer des changements profonds dans les représentations du rôle et de la place des femmes. Aujourd’hui, une deuxième Maison des femmes est en cours de réalisation dans le Nord du Sénégal, ainsi que trois Maisons des femmes et de l’égalité dans la Province de Larache au Maroc.

 2. Analyse

Les points forts, les acquis, les résultats positifs

Les activités de la Maison des femmes prennent en compte le genre de manière transversale et intégrée. Pour accéder à une plus grande émancipation des femmes, le projet agit simultanément sur plusieurs composantes : formation professionnelle, renforcement des activités économiques, mais aussi accès et contrôle des ressources, prise de décision, prise en compte des besoins pratiques et intérêts stratégiques dans les plans de développement locaux, sensibilisation des maris et de la communauté, etc.

La dimension participative favorise l’appropriation du projet par les populations ciblées, ce qui renforce les chances de réussite de ce dernier. A ce titre, la méthode de recherche-action permet de définir les activités les plus pertinentes au regard des besoins locaux. De même, la mise en place d’un observatoire des pratiques socio-économiques des femmes et des réalités sociales permet de réajuster régulièrement les activités du projet aux évolutions.

Les faiblesses, difficultés, résistances rencontrées

Comme dans tout processus d’autonomisation, des résistances peuvent se faire sentir au niveau des maris, des autres femmes et/ou de la communauté. Des séances d’information doivent être organisées afin de sensibiliser la population, et notamment les hommes, aux enjeux économiques et sociaux d’un tel projet. Il est pertinent de faire participer les hommes à la gestion et aux activités de la Maison des femmes, tout en évitant une accaparation de la part de ces derniers. Une des principales difficultés est par ailleurs de maintenir la dynamique de la Maison des femmes après la fin de l’accompagnement méthodologique. Le plus souvent, la participation des populations peut s’essouffler, les financements peuvent manquer, etc. Il est donc nécessaire de transférer ses savoirs-faires pour former les populations à la gestion de la Maison, de préparer bien en amont son retrait du projet, et de réfléchir à la pérennité financière de celui-ci.

Les enseignements, recommandations

La recherche-action permet de connaître et comprendre les réalités de la vie quotidienne des populations afin d’y adapter ses actions. Pour aller plus loin, la réalisation d’un diagnostic territorial participatif intégrant le genre (voir la fiche méthodologique du DTPG) permet de faire émerger des pistes d’action en vue d’un plan de développement global.

Les acteurs impliqués, les partenariats, les ouvertures…

Pour assurer la réussite d’un tel projet, il est fortement recommandé d’associer à sa mise en œuvre un partenaire local connaissant bien le contexte et de donner la parole aux populations locales et particulièrement aux femmes.

A titre d’exemple, la dénomination de cet espace peut être choisie en concertation avec les publics concernés, ce qui favorise l’appropriation (au Maroc, les populations ont choisi la dénomination suivante : Maison des femmes et de l’égalité).

Afin de mener à bien ses multiples activités, la Maison des femmes doit nouer des partenariats avec les principaux acteurs des domaines concernés par ses activités (chambre de commerce, organisme de formation, structure de microcrédit, etc.). L’appui et le soutien des autorités locales et/ou nationales facilite la mise en œuvre et renforce l’impact des activités menées au sein de la Maison.

 Nom, mail et téléphone de la personne référente

Aster-International
Marie-Lise Semblat, présidente
semblat wanadoo.fr
Tel : 03 23 67 07 54
Port. : 06 87 10 31 42

OFAD/NAFOORE (Sénégal)
Coumba Pam Koïta,
animatrice de la Maison des femmes
Tel : 00 221 996 63 03

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires