Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mercredi 17 juillet 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Egalité & genre > Genre et économie en Afrique de (...) > Articles et points de vue sur genre (...) > Quand Terre des Hommes France intègre le genre

Enregistrer au format PDF

Articles et points de vue sur genre et développement

Quand Terre des Hommes France intègre le genre

Janine Forestier, présidente de Terre des Hommes France

Jeudi 21 janvier 2016


Le programme Genre et économie a constitué pour Terre des Hommes France une opportunité de mettre en oeuvre des objectifs de genre en interne : formations, charte, communication…

Depuis quinze ans Terre des Hommes France développe des projets de solidarité internationale fondés sur la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels. Parmi les textes internationaux au coeur de ses actions se trouve le Protocole international sur les droits économiques sociaux et culturels (PIDESC), dont l’article 3 fait référence à l’égalité sociale entre hommes et femmes. Les brochures de sensibilisation et les articles de TDHF mettent en avant ce droit. De plus, les populations concernées par les projets sont en majorité composées de femmes et de jeunes parce que ce sont les personnes les plus discriminées.

L’association a vu dans le programme Genre et économie l’opportunité de renforcer ses capacités internes de compréhension et de mise en pratique de l’approche genre au sein de ses propres instances. Dans un premier temps, la chargée de mission responsable du suivi du projet s’est engagée au sein de la commission Genre de Coordination SUD et a participé à une formation sur les méthodes d’intégration du genre dans le cycle de projet.

Un atelier sur l’approche genre a réuni en avril 2010 21 personnes dont 14 adhérent-es, membres du conseil d’administration et des commissions thématiques (Afrique, Amérique latine, Asie, Communication, Ressources…) et 7 salarié-es. Il s’agissait d’abord de réfléchir collectivement et de tenter de répondre à des questions telles que « Pour vous, qu’est-ce que le genre ? Quelle distinction feriez-vous entre sexe et genre ? » afin de définir de manière participative un concept qui semble parfois trop complexe. Ce premier module a également permis de prendre conscience du genre dans la vie quotidienne.

Ensuite la discussion a porté sur le rapport entre la question du genre et les valeurs de l’association. Le lien entre droits humains et l’égalité entre les hommes et les femmes a été défini par les participant-es comme élément fondamental de citoyenneté et de démocratie.

Enfin, ceux-ci ont élaboré des propositions dans trois domaines phares de l’association :

- les projets de solidarité internationale : nombre de femmes bénévoles ou salariées de l’association, place des femmes dans les programmes, autant de critères de sélection des partenaires ;
- la communication : analyse des outils existants en vue d’une communication non sexiste, charte graphique, vocabulaire, images, campagnes… ;
- le fonctionnement interne : analyse des statuts, règlement intérieur et accord d’entreprise, réflexion sur la féminisation actuelle de la structure…

Plusieurs actions concrètes d’intégration du genre ont ensuite été mises en oeuvre. Premièrement, TDHF a fait paraître un numéro spécial de son bulletin d’information Défi sur le genre, présentant les notions principales ainsi qu’un focus sur les aspects liés à l’égalité femmes-hommes dans les programmes de solidarité internationale qu’elle soutient. Il a également été préconisé de porter une attention particulière à la représentation égalitaire des hommes et des femmes sur les supports d’information de l’association (TDHF, malgré elle, ayant tendance à promouvoir l’engagement des femmes plus que celui des hommes).

De plus, un positionnement sur le genre a été adopté par le Conseil d’administration. « Terre des Hommes France est engagée dans la lutte pour la dignité des personnes, par l’accès aux droits humains, et spécifiquement aux droits économiques, sociaux et culturels. La lutte pour l’égalité sociale entre les femmes et les hommes est une composante transversale de toute action qui vise cet objectif, et nécessite une attention particulière. La lutte contre les discriminations de genre est incluse dans les textes internationaux dont Terre des Hommes France se prévaut dans ses actions, sa mission et sa vision, et à travers ce document de positionnement, l’association s’engage explicitement sur cet aspect ». Concrètement, l’association s’engage désormais à informer et sensibiliser sur la problématique du genre, veiller à ce que les conditions de travail des salarié-es de TDHF intègrent le genre, renforcer les compétences de l’association en cette matière ; et au niveau des projets de solidarité internationale  : renforcer les capacités des partenaires sur les notions de genre, veiller à la promotion et l’application de l’égalité femmes-hommes, recueillir des données et utiliser des indicateurs pour permettre un bon suivi et une bonne évaluation de la prise en compte du genre dans les actions de l’association.

Enfin, ce positionnement a notamment favorisé l’évolution du Document stratégique de partenariat de TDHF, qui intègre désormais de nouveaux critères d’analyse et de sélection des partenaires. Une attention particulière a été portée sur la prise en compte de l’égalité femmes-hommes dans tous les aspects des programmes (actions, composition de l’équipe et du public cible, fonctionnement, communication, plaidoyer…).

L’intégration du genre au sein de TDHF a permis de faire écho et parfois même de renforcer certains volets d’actions menées par les autres partenaires au Sud, telles que les formations sur les violences faites aux femmes en Inde, avec la participation des hommes. Au Guatemala, au même moment, débutait un programme avec l’objectif de faire valoir la culture maya dans les espaces politiques, sociaux et économiques. Dans ce cadre les femmes ont un rôle primordial à jouer. Elles ont été formées et accompagnées pour acquérir une plus grande confiance en elles, oser prendre la parole, exprimer leurs idées dans des milieux souvent masculins. Depuis 2013, devenues des ambassadrices communautaires des droits humains, ces femmes participent à un nouveau projet visant leur intégration dans les cercles de décisions communaux pour revendiquer et faire appliquer leurs droits, dont celui d’une égalité de traitement avec les hommes dans les domaines politiques, économiques, sociaux et culturels.

Le genre a aussi été intégré aux activités de sensibilisation aux droits menées par les bénévoles des délégations départementales. C’était le thème du CINEMaCTION pour les droits de l’Homme en mars 2012. Les projections de films et débats avec 600 scolaires de tous niveaux en Charente avaient pour titre : « Non aux discriminations. Oui à l’égalité hommesfemmes  ». Autre exemple, le lancement de la campagne contre les féminicides au Guatemala, en lien avec le réseau européen Grupo Sur dont TDHF est membre et qui a émergé en parallèle de la conscientisation des membres de l’association sur cette notion.

Le programme Genre et économie a été un tremplin ayant permis à Terre des Hommes France de réfléchir et de se positionner sur l’intégration du genre. Aujourd’hui le genre est un aspect transversal de l’association.

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires