Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Vendredi 20 septembre 2019

Intranet

Accueil > Environnement > Eau > Eau : préserver la ressource, assurer le droit à (...)

Enregistrer au format PDF

Eau : préserver la ressource, assurer le droit à l’eau

Etat des lieux

2009

L’eau forme 97 % de la surface de la terre, dont seulement 2 % d’eau douce, la majeure partie étant dans les glaciers. L’eau douce est très inégalement répartie et la consommation varie beaucoup selon les pays. 1,1 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et 2,6 n’ont pas d’assainissement. 3 millions d’enfants en meurent chaque année. 90 % des rejets domestiques et industriels ne sont pas traités, contaminant les ressources disponibles.


  Sommaire de cet article  

 Repères

La consommation d’eau a été multipliée par six au 20ème siècle tandis que la population triplait. L’agriculture (et particulièrement la production industrielle de viande) consomme 70 % des ressources en eau, l’industrie 20 % et l’utilisation domestique 10 %. La moitié des zones humides, réserves essentielles pour la biodiversité et l’épuration, ont disparu.

La répartition de l’eau est très inégale. Par exemple, les Grands lacs d’Amérique du Nord possèdent à eux seuls 20 % des ressources planétaire d’eau de surface. La consommation d’eau est également très inégale : plus de 600 litres par jour par personne en Amérique du Nord, 200 à 350 en Europe, 150 pour un français, moins de 10 dans certains pays africains. 40 % de la population mondiale, dans 80 pays, connaît des difficultés d’approvisionnement et des situations de stress hydrique.

L’élévation du niveau des océans, dûe au réchauffement climatique, risque d’aggraver la situation, en contaminant des eaux douces souterraines proches des côtes par de l’eau salée.

Mais, pour le moment, plus que la disponibilité, le problème demeure l’accès inéquitable à l’eau, pourtant considéré comme un droit humain et un service social essentiel. En novembre 2002, le comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU a ainsi confirmé que « le droit fondamental à l’eau autorise chacun à disposer d’une eau salubre, suffisante, de qualité acceptable, physiquement accessible et à un coût raisonnable pour les besoins individuels et les usages domestiques ».

Au Sommet mondial du développement durable en 2002, les Etats ont réaffirmé l’engagement du Millénaire de diminuer par deux le nombre des personnes n’ayant pas accès à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2015, demandant aux pays d’élaborer des plans de gestion intégrée d’ici 2005. En 2006, seuls 12 % des pays ont mené à bien cette démarche, selon le 2ème rapport mondial du programme des Nations unies sur la mise en valeur des ressources en eau. L’ONU a institué une Décennie internationale d’action « L’eau, source de vie » (2005-2015).

2008 a été l’année internationale de l’assainissement. L’ONU a indiqué qu’un investissement annuel de l’ordre de 10 milliards de dollars permettrait de réduire de moitié le nombre de personnes qui n’ont pas accès à un assainissement de base d’ici à 2015. S’il est maintenu, cet investissement pourrait permettre d’équiper le monde entier en sanitaires d’ici dix ou vingt ans. L’ONU souligne l’importance de ces équipements pour permettre aux filles de rester dans le système éducatif. L’absence de sanitaires décents à l’école et les risques de harcèlement qui sont liés, sont en effet un facteur d’arrêt des études pour les jeunes filles. Site web : http://esa.un.org/iys/french/


La Convention de Ramsar de 1971 sur les zones humides sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. La Convention a, actuellement, 154 Parties contractantes qui ont inscrit 1650 zones humides, pour une superficie totale de 149.6 millions d’hectares, sur la Liste de Ramsar des zones humides d’importance internationale.

 Ressources documentaires

Nouveau : le World Resources Institute a créé une carte interactive des zones actuellement exposées au stress hydrique. D’après leur étude publiée en décembre 2013 dans le cadre du projet Aqueduct qui a étudié 100 bassins fluviaux dans 181 pays, 37 pays sont concernés par un stress hydrique très important, notamment dans le bassin méditerranéen. L’Europe du Sud est également touché par le stress hydrique.
- Consulter la carte

- Ressources pour une gestion juste et durable de l’eau
- Portail des documents techniques sur l’eau, de l’Office national sur l’eau et les milieux aquatiques
- http://www.unesco.org/water/wwap/index_fr.shtml
- http://www.oieau.fr/fconferences.htm
- http://www.worldwatercouncil.org
- http://www.un.org/french/waterforlifedecade
- http://www.ramsar.org/indexfr.htm
- http://www.iwmi.cgiar.org/

Bibliographie

- Les Activités économiques dans le monde liées à l’eau, Avis et rapports du Conseil économique, social et environnemental. Rapport présenté par Mme Marie-José Kotlicki, janvier 2009.
- Atlas mondial de l’eau, F. Diop, P. Rekacewicz, Autrement, 2003
- L’Obsession de l’eau, Diane Raynes Ward, Autrement, 2003
- L’eau dans le monde, les batailles pour la vie, Yves Lacoste, Larousse, 2004
- Eau, Michel Camdessus, Robert Laffont 2004
- L’état de l’eau en France, les conséquences d’une exploitation irraisonnées, Caroline Idoux, Delachaux et Niestlé, 2007
- Les agences de l’eau : Quarante ans de politique de l’eau J.-L. Nicolazo, J.-L. Redaud, Ed. Johanet, 2007

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires