Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Vendredi 19 octobre 2018

Intranet

Accueil > Agricultures & alimentations > La Politique agricole commune > Campagne "Soignons la PAC"

Enregistrer au format PDF

Campagne "Soignons la PAC"

L’agriculture est malade, soignons la Politique agricole commune !

2008

Adéquations soutient la campagne citoyenne "L’agriculture est malade, soignons la Politique agricole commune !". L’objectif de cette campagne est de promouvoir une agriculture durable au Nord comme au Sud.



 Présentation

Alors que les émeutes de la faim mettent brutalement sur le devant de la scène l’agriculture et l’alimentation, sept organisations, Attac France, les Amis de la Terre, le CRID (Centre de recherche et d’information sur le développement, le CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement) , le CFSI (Comité français pour la solidarité internationale), la Confédération paysanne, la fédération Artisans du monde et Peuples Solidaires) lancent une campagne de mobilisation pour défendre une agriculture durable et solidaire, au Nord comme au Sud.

Cette campagne d’information et d’interpellation des décideurs français se déroule du 15 avril au 23 septembre 2008, date à laquelle une pétition sera remise au Conseil européen informel des ministres de l’agriculture.

 Les revendications

Au niveau international

Les Nations unies doivent reconnaitre, élaborer et garantir le « droit à la souveraineté alimentaire » c’est-à-dire le droit des populations, de leurs Etats ou Unions à définir leur politique agricole et alimentaire sans dumping vis-à-vis des pays tiers. Ce droit devra être respecté par les autres Etats ainsi que par les organisations internationales, notamment dans le cadre des négociations commerciales bilatérales ou multilatérales, et toute violation doit être sanctionnée.

Au niveau européen

L’UE doit proposer une réorientation de la PAC vers une production agricole durable, de qualité et de proximité. Pour cela, il est nécessaire de :

1) Maintenir les outils de maîtrise de la production

Alors que la Commission européenne veut largement y mettre fin, nous estimons au contraire que ces outils doivent être renforcés dans la mesure où ils jouent un rôle de « filet de sécurité » pour les agriculteurs. Il est donc important de maintenir les quotas laitiers ainsi que les aides au stockage.

(Dans le cadre du bilan de santé, la Commission européenne a fait part de ses intentions de mettre fin aux quotas laitiers d’ici 2015 car selon elle, ils ne permettent pas de répondre aux besoins des marchés.)

2) Réorienter les aides de la PAC pour rendre légitime le soutien à l’agriculture, en visant des objectifs d’agriculture durable

. Dans ce cadre là, nous proposons :
- Un accompagnement de tous les agriculteurs qui le souhaitent vers l’agriculture durable par des mesures incitatives.
- Un plafonnement des aides octroyées : pour répartir les aides plus équitablement, il faut les plafonner par actif et par exploitation dans le but de favoriser l’emploi et d’éviter la concentration des exploitations.
- Une orientation des pratiques d’alimentation animale de l’UE vers l’autonomie en protéines (en favorisant des alternatives d’approvisionnement en protéines)

3) Mettre fin aux pratiques de dumping, préjudiciables aux agricultures des pays du Sud.

Au niveau national

La réorientation de la PAC à l’échelle nationale doit aller dans le même sens qu’au niveau européen pour que les aides reçues par les agriculteurs français se dirigent vers une agriculture de qualité. La France dispose de moyens pour orienter les systèmes d’exploitation et mieux répartir les soutiens publics, elle doit les utiliser.

  Site web de la campagne

Toutes les informations et outils de campagne sont disponibles sur : http://www.soignonslapac.org/

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires