Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Vendredi 20 septembre 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Les politiques de transition écologique > Archives Le Grenelle de l’environnement > Archives du Grenelle > Vote de la loi Grenelle 1 à l’Assemblée, > "Face à la lente agonie du Grenelle, les députés Verts (...)

Enregistrer au format PDF

"Face à la lente agonie du Grenelle, les députés Verts s’abstiennent"

Communique de presse, 15 juin 2009

Vendredi 19 juin 2009


A quelques heures du vote sur le projet de loi de mise en oeuvre du Grenelle, les députés Verts ont décidé de s’abstenir.

Le succès médiatique du film Home de Yann Arthus-Bertrand et le succès politique des listes Europe écologie aux élections européennes ont montré une fois de plus que l’écologie constituait une préoccupation majeure pour les Français.

Hélas, tournant le dos aux engagements du Grenelle, la majorité UMP et Nouveau Centre au Sénat et à l’Assemblée nationale ont soutenu et adopté des amendements qui ont consisté à raboter et à réduire l’ambition initiale du texte.

Yves Cochet, député Vert de Paris, qui a défendu une centaine d’amendements, déplore de nombreuses orientations inacceptables :

Les niveaux de performance exigés pour la rénovation thermique et la construction des logements ont été très nettement abaissés. La taxe poids lourds est affaiblie, les centrales à charbon sont relancées, les pesticides bénéficient de dérogations pour échapper aux objectifs de réduction, les projets d’autoroutes sont confirmés, le nucléaire qui est passé sous silence.

Comme les députés Verts le craignaient, la montagne du Grenelle a accouché d’une souris.

Les députés Verts demandent au gouvernement de se ressaisir et de revenir aux engagements initiaux du Grenelle de l’environnement lors de l’ultime lecture au Sénat.

En l’état actuel, les députés Verts considèrent que le projet de loi n’est plus en mesure de répondre à l’urgence écologique et par conséquent, s’abstiendront.

YVES COCHET
Député de Paris


A lire également : la chronique d’Yves Cochet du 19 juin 2009 sur le site Actu-Environnement.com : Que restera-t-il du Grenelle de l’environnement ?

Le Grenelle de l’environnement : tentative pour une obsolescence programmée des écologistes
→ Un Grenelle lacunaire : les questions occultées trahissent l’engagement partiel du gouvernement
→ Lente décomposition progressive du Grenelle
→ Un Grenelle mensonger : ce que le gouvernement a laissé passer d’inacceptable

« Au fil des lectures du projet de loi Grenelle 1 au Parlement, le texte s’est affaibli, empli d’erreurs environnementales graves et d’exceptions en tout genre. Toutes ces concessions accumulées nous promettent des effets destructeurs et fatals à l’esprit initial. Le Grenelle serait-il devenu qu’une caution écologique pour le Gouvernement ?

(...)

Le Grenelle ne serait-il plus qu’une étiquette d’affichage, une caution écologique dans le programme gouvernemental ? Trop d’entraves à l’intégrité écologique ont été commises. Nous nous sommes abstenus lors du vote solennel. Les députés des groupes UMP, Nouveau Centre et Socialiste, ont en revanche voté favorablement au texte. Tout le monde n’est pas encore écolo sur les bancs de l’Hémicycle. »

 

A consulter sur le site d’Adéquations :
- Rubrique Grenelle

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires