Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - Transition écologique - Egalité femmes-hommes - Diversité culturelle - Solidarité internationale

Jeudi 13 juin 2024

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Transition écologique et égalité (...) > Féministes pour des Alternatives (...) > Présentation du programme FACE > Féministes pour des Alternatives Climat Environnement


Féministes pour des Alternatives Climat Environnement

Vendredi 2 juin 2023, par Yveline Nicolas

Adéquations est membre du programme Féministes pour des Alternatives Climat Environnement rassemble des organisations de la société civile en France et en Afrique : CCFD-Terre Solidaire, Adéquations, ACORD Rwanda, ACORD Burundi, WoMin (alliance écoféministe panafricaine) et le mouvement Rural Women’s Assembly.



 Présentation du programme FACE

(English presentation)

Le programme Féministes pour des Alternatives Climat Environnement (FACE) rassemble des organisations de la société civile en France et en Afrique. Le CCFD-Terre Solidaire a constitué en juillet 2021 un consortium composé de Adéquations en France et de deux organisations panafricaines, l’alliance écoféministe WoMin, basée en Afrique du Sud, et ACORD Rwanda, ainsi que deux autres partenaires associés au programme : ACORD Burundi et le mouvement Rural Women’s Assembly (Trust for Community Outreach and Education/RWA), basé en Afrique du Sud.

Le programme FACE est cofinancé par l’Agence Française de Développement (AFD) dans le cadre du Fonds de Soutien aux Organisations Féministes (FSOF), mis en place par la France en 2020.

Le programme FACE a pour ambition de soutenir les dynamiques et initiatives d’organisations de femmes et/ou féministes en Afrique, qui articulent les enjeux de genre et ceux de climat-environnement. Beaucoup de ces organisations restent en effet peu soutenues sur l’articulation de ces deux problématiques essentielles.

Les initiatives soutenues concerneront à la fois la lutte contre le changement climatique et/ou l’atténuation de ses effets et/ou l’adaptation aux changements climatiques ; et la lutte contre le patriarcat (par exemple l’autonomisation des femmes pour agir pour le climat et la gestion durable des ressources naturelles ainsi que pour les droits humains, la promotion de l’agroécologie et des savoir-faire des femmes, etc.). Le programme combine l’objectif de transition écologique avec celui de transformation des relations de genre afin de lutter plus durablement et efficacement contre les causes et les effets du changement climatique.

Lancé en 2022, le programme FACE interviendra, entre 2023 et 2025, dans 14 pays d’Afrique de trois sous-régions :

- Afrique des Grands Lacs : Rwanda, Burundi, République Démocratique du Congo (Nord Kivu)
- Afrique Australe : Afrique du Sud, Eswatini/Swatziland, Lesotho, Madagascar, Mozambique, Namibie, Zambie, Zimbabwe
- Afrique de l’Ouest : Côte d’Ivoire, Guinée, Sierra Léone, Sénégal

L’action du programme FACE est articulée autour de cinq composantes :

- 1. Cartographie dynamique et évolutive des organisations de la société civile (OSC) engagées dans une démarche féministe et sur les questions de climat et d’environnement dans les pays concernés.
- 2. Renforcement des capacités de ces organisations de la société civile.
- 3. Mise en place de financements à destination de ces associations et mouvements à travers un fonds intermédié.
- 4. Sensibilisation et/ou interpellation de cercles élargis d’acteurs.trices et de décideurs.euses sur les enjeux croisés du genre et du changement climatique.
- 5. Production de connaissances – à partir des initiatives des organisations de la société civile financées et de l’expertise du consortium – sur les questions croisées de genre et climat et environnement.

 Présentation des partenaires

Adéquations
L’association Adéquations, créée en 2003, intervient dans le domaine de l’égalité des femmes et des hommes, du développement durable, de la solidarité internationale et des droits humains. Elle développe des projets, des études et des outils pédagogiques et méthodologiques. Elle organise ou participe à des actions de sensibilisation, de plaidoyer ainsi que des formations. Adéquations promeut une approche intégrée de l’égalité femmes-hommes et des droits humains dans les politiques et initiatives de transition écologique et climatiques, dans une perspective écoféministe, s’articulant avec de nombreux réseaux de la société civile et institutions, du niveau territorial au niveau international.

CCFD - Terre Solidaire
Le CCFD-Terre Solidaire, créé en 1961, inscrit son action dans la recherche d’un changement global du modèle de développement, notamment agricole. Le CCFD-Terre Solidaire, s’appuie sur trois leviers d’action : l’appui et l’accompagnement des organisations de la société civile en Afrique, en Asie, en Europe de l’Est, au Moyen-Orient, en Amérique Latine menant des actions de transformation sociale (66 pays) ; Des actions de mobilisation citoyenne et de sensibilisation et d’éducation à la citoyenneté et la solidarité internationale (ECSI) menées en France, grâce à son réseau d’environ 15 000 bénévoles ; Des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques français, européens et internationaux sur des grandes problématiques ayant un impact sur le développement (dont souveraineté alimentaire, justice climatique). Le CCFD-Terre Solidaire a formalisé son engagement en faisant de l’égalité femmes et hommes l’une de ses priorités thématiques depuis 2012, à côté de la conversion écologique.

ACORD Rwanda
Acord Rwanda, à l’origine membre et antenne locale du réseau panafricain Acord International (fondé en 1976), est depuis 2019 une organisation de droit rwandais. Intervenant depuis 2019 dans le pays, Acord Rwanda cible particulièrement les populations rurales les plus vulnérables, en premier lieu les femmes. Depuis 2015, Acord Rwanda développe des programmes de promotion de l’agroécologie qui articulent renforcement des capacités et des méthodologies d’interventions des acteurs-trices locaux (société civile et pouvoirs publics), expérimentations et innovation en matière d’agroécologie, recherches actions et plaidoyers. Acord Rwanda intègre l’égalité hommes-femmes dans ses actions en insistant sur l’accès des femmes aux opportunités économiques et aux ressources ainsi que la justice de genre dans les réformes agricoles et foncières. Acord travaille à la résilience paysanne face aux chocs liés aux désastres naturels et au changement climatique et prend en compte les dimensions santé et nutrition.

ACORD Burundi
L’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement au Burundi, ACORD Burundi, est une organisation qui œuvre pour la justice sociale et le développement. Elle travaille avec des partenaires, des organisations et des communautés à la base. Ses programmes s’articulent autour de cinq thématiques : La participation citoyenne dans la gouvernance locale et développement communautaire ; Les moyens d’existence, sécurité alimentaire, économique, environnementale et foncière ; La transformation des conflits et la consolidation de la paix ; Le droit à la santé, la lutte contre les pandémies et la malnutrition ; Les droits humains, l’équité genre et l’inclusion sociale.

WoMin
L’alliance Women and Mining (WoMin), créée en 2013, dont le siège est situé en Afrique du Sud, présente dans 13 pays d’Afrique sub-saharienne, est engagée sur les enjeux du modèle de développement extractiviste et de ses impacts sur les femmes. Elle regroupe 45 mouvements nationaux et régionaux composés eux-mêmes d’organisations populaires de femmes, de communautés, souvent paysannes, affectées par l’exploitation des ressources naturelles. Le fil conducteur de l’analyse et de l’action de WoMin est le fait que l’extractivisme a un impact important sur l’environnement et en conséquence sur le travail, les moyens de subsistance, la vie et les corps des paysannes et des ouvrières dans le Sud et le Nord globalisés. WoMin veut faire émerger une Afrique avec des alternatives de développement dans laquelle toutes les femmes exercent un contrôle sur leurs terres, leurs moyens de subsistance, leurs ressources naturelles, leurs corps et leur patrimoine culturel.

Rural Women Assembly ((RWA) )
L’Assemblée des Femmes Rurales (Rural Women’s Assembly) est un réseau ou alliance auto-organisée de mouvements nationaux de femmes rurales, assemblées, organisations à la base et sections d’unions, fédérations et mouvements paysans dans 8 pays de la région SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe). Présentation interview en français ici [1]

Notes

[1(La SADC comprend : Afrique du Sud, Angola, Botswana, Comores, République démocratique du Congo, Eswatini, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Seychelles, République-Unie de Tanzanie, Zambie, Zimbabwe)

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires