Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - Transition écologique - Egalité femmes-hommes - Diversité culturelle - Solidarité internationale

Mardi 25 juin 2024

Intranet

Accueil > CSW, Forum Génération Egalité > Commission sur le statut des femmes, > CSW67 Recommandations du Forum CSW NGO sur le texte (...)


CSW67 Recommandations du Forum CSW NGO sur le texte provisoire de conclusions de la CSW 2023

Vendredi 3 mars 2023


CSW67 Recommandations pour le zéro Draft

Groupe de recherche et de plaidoyer mondial de NGO CSW
2 décembre 2022

Nous soumettons respectueusement les recommandations suivantes pour inclusion dans le draft zéro de la CSW67.

Au nom des filles et des femmes dans toute leur diversité, y compris les femmes et les filles sous-représentées, rurales, communautaires et autochtones, les veuves et les veufs, les femmes en mouvement, les femmes handicapées et les personnes LGBTQI+.

Suite à la consultation de plus de 700 personnes de notre communauté mondiale, y compris des membres de NGO CSW, afin de comprendre leurs expériences vécues, nous avons identifié ces préoccupations essentielles pour "la réalisation de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et filles dans le contexte de l’innovation et de l’évolution technologique, et l’éducation à l’ère numérique".

Les femmes et les filles doivent être incluses dans le leadership et les processus décisionnels pour la mise en œuvre de ces cinq recommandations.

1. Investir dans des politiques, des programmes et des lois sensibles au genre et les renforcer, en donnant la priorité aux filles et aux femmes dans toute leur diversité. Éliminer le fossé numérique entre les sexes en leur fournissant des compétences numériques essentielles, allant de l’alphabétisation numérique de base aux compétences techniques avancées en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STEM) et dans les technologies de l’information et de la communication (TIC).

2. Élaborer des normes et des lignes directrices internationales afin de traiter et d’éliminer les risques qui pèsent sur la vie privée et la sécurité numériques, l’autonomie et la dignité des femmes et des filles dans toute leur diversité. Les femmes et les filles de tous âges sont particulièrement exposées aux abus en ligne, à la cyberintimidation et à la violence sexiste découlant du sexisme et de la misogynie omniprésents sur les plateformes numériques et qui sont contraires à leurs droits humains fondamentaux.

3. Assurer l’accès universel aux infrastructures numériques publiques et privées essentielles et numérique publique et privée, y compris l’électricité, ainsi qu’aux innovations en matière de données et d’intelligence pour réduire les fractures numériques existantes. Garantir l’accès aux technologies numériques dans les régions rurales et assurer l’égalité des chances, en particulier pour les femmes âgées et les femmes handicapées, afin de leur donner les moyens d’utiliser les TIC, non seulement par l’accès physique et le développement des compétences, mais aussi une conception qui respecte les besoins de toutes les personnes, après consultation des les personnes directement concernées.

4. Renforcer les engagements en matière d’aide publique au développement et améliorer les finances et les investissements publics, ainsi que les partenariats avec le secteur privé, pour un accès universel, abordable, égal et sans entrave aux technologies numériques pour les femmes et les filles dans toute leur diversité. Cela peut inclure, sans s’y limiter, la distribution gratuite d’appareils, la création de programmes d’accessibilité financière et de plans de données abordables.

5. S’engager avec les filles et les jeunes femmes dans la formulation, la conception et le développement de politiques et de programmes financés de manière adéquate et qui donnent la priorité à l’alphabétisation numérique, à la sécurité en ligne et à l’enseignement des STEM pour les filles, les jeunes femmes et les groupes marginalisés. S’attaquer aux normes inégales entre les sexes et au manque d’infrastructures qui empêchent les filles d’accéder aux outils numériques, aux TIC et à l’enseignement des STEM, de s’y engager et d’être en sécurité.

Co-présidentes du groupe de recherche et de plaidoyer des ONG pour la CSW Ivy Koek (Soka Gakkai International) & Ani Karapetyan (Association internationale des femmes arméniennes)

Traduit avec l’aide de www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

- Télécharger le texte (version anglaise uniquement)
- Télécharger le dossier "Résultat du sondage" pour les recommandations à la CSW67 (en anglais)

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires