Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Dimanche 24 mars 2019

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Egalité & genre > Convention Internationale des (...) > Colloque "Genre, violence et droits (...) > Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina (...)

Enregistrer au format PDF

Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à l’occasion de Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes le 25 novembre 2014

Lundi 24 novembre 2014


La violence faite aux femmes est l’une des atteintes les plus répandues aux droits humains fondamentaux. Aujourd’hui dans le monde, une femme entre 15 et 44 ans a plus de risque de subir un viol ou des violences domestiques que d’être victime du cancer, d’un accident de voiture, de la guerre ou du paludisme. Une femme sur trois a déjà subi des violences, une fille sur trois a été mariée contre son gré à un âge précoce, et environ 125 millions de filles et de femmes ont déjà subi l’excision/mutilation génitale féminine. C’est inacceptable.

La violence envers les femmes est un phénomène complexe et multiple, qui englobe la violence économique, physique, sexuelle et psychologique. Elle touche toutes les sociétés, développées ou en développement, toutes les classes sociales, et ses conséquences sont dévastatrices pour la société dans son ensemble. Elle coûte des vies, et elle affecte la santé physique et psychologique des femmes, elle construit un climat de peur et de terreur qui les empêche de participer pleinement à la vie des sociétés, et constitue un frein au développement inclusif et durable.

Ces violences ne sont pas des actes isolés : elles s’appuient aussi, trop souvent, sur des discours et des représentations qui cautionnent ou qui autorisent cette violence. Elles s’appuient aussi sur le silence des sociétés, qui ne veulent pas ouvrir les yeux sur les violences dans l’intimité des familles, dans la vie quotidienne, qui fragilisent la pleine réalisation des droits des enfants, et entérinent la reproduction de ces pratiques.

Nous n’avons pas le droit de rester silencieux. Cette année, pour la Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, l’UNESCO marque également le 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant. En partenariat avec l’Association Adéquations, l’UNESCO publie un guide sur l’impact de la violence faite aux femmes sur les droits de l’enfant, et sur les mesures à prendre pour y faire face. Nous réaffirmons en ce jour notre détermination à comprendre les causes fondamentales de cette violence, qui sont enracinées dans les inégalités de genre, et à mobiliser le pouvoir de l’éducation, pour enseigner le respect mutuel et des droits humains, comme le fondement de sociétés plus justes, plus égalitaires, et donc plus durables.

Irina Bokova
Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires