Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - Egalité femmes/hommes

Mercredi 26 janvier 2022

Intranet

Accueil > Pékin +25, Forum Génération Egalité > Suivi Plateforme Pékin, CSW > Commission de l’ONU sur le statut des femmes mars (...)

Enregistrer au format PDF

Commission de l’ONU sur le statut des femmes mars 2022

Mercredi 5 janvier 2022, par Yveline Nicolas

Changements climatiques, réduction des risques environnementaux et des risques de catastrophe : l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles au centre des solutions. C’est le thème principal de la 66ème session de la Commission sur le statut des femmes (CSW) qui se tient au siège de l’ONU du 14 au 25 mars 2022.



 La CSW66, 15 à 26 mars 2022

Le thème de la soixante-sixième session de 2022 :

Thème prioritaire : réalisation de l’égalité des sexes et autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles dans le contexte des politiques et programmes dans les domaines des changements climatiques et de la réduction des risques environnementaux et des risques de catastrophe
- Documents de la réunion préparatoire (octobre 2021) des expert-es CSW

Thème de l’évaluation : autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution (conclusions concertées de la soixante et unième session).
- Les conclusions adoptées à la 61ème session, mars 2017

Le Bureau de cette 66th session est composé de :
- Mathu Joyini (Afrique du Sud), président (Groupe des Etats africains)
- Pilar Eugenio (Argentine), vice-présidente (Groupe des Etats d’Amérique Latine et Caraïbes)
- Günter Sautter (Allemagne), vice-président (Groupe des Etats d’Europe de l’Ouest et autres Etats occidentaux)
- Māris Burbergs (Lettonie), vice-présidente designé (Groupe des Etats d’Europe orientale)
- Hye Ryoung Song (Republic of Korea), vice-présidente désignée (Groupe des Etats Asie et Pacifique)

- Informations sur le site de la CSW
- Programme provisoire de la CSW 2022

Les séances officielles d’ouverture, clôture et d’autres sessions seront tenues au siège des Nations unies. Les conférences et événements extérieurs officiels ("side events") seront tenus en format numérique, de même que le Forum des ONG ("parallel events") (cf. ci-dessous).
Il est déconseillé aux organisations de la société civile de planifier des déplacements à la CSW cette année car le siège de l’ONU sera en accès très restreint, dans le contexte de la crise sanitaire.

- Le programme des "side events" organisés par les missions permanentes, organisations intergouvernementales et entités des Nations unies sera compilé par ONU Femmes, pour les informations reçues avant le 1 février 2022 et figurera sur le site de la CSW
- Le programme des "parallel events" organisés par les organisations de la société civile sera arrêté d’ici fin janvier. Cf modalités ci-dessous.

 Mobilisation des organisations de la société civile

NGO CSW anime une plateforme pour promouvoir la voix et le leadership des organisations féministes et de défense des droits des femmes au niveau international dans l’objectif de leur inclusion dans les négociations de l’ONU en faveur de l’égalité de genre.

NGO CSW organise chaque année un Forum des organisations de la société civile, avec des événements parallèles (pendant la réunion officielle de la CSW à l’ONU à New York), un lieu d’exposition, une manifestation.

Les événements parallèles des organisations de la société civile à l’occasion de la CSW de mars 2022 auront lieu en format numérique, comme en 2021. Les associations porteuses d’événements utiliseront leurs propres outils numériques, pour plus d’autonomie dans l’organisation. La date limite pour déposer une demande était le 17 décembre 2020. Plus d’informations prochainement sur le programme.

- Informations sur le site du Forum NGO CSW
- Proposer un événement
- S’inscrire à la plateforme numérique pour assister aux "parallel events"

- Position des ONG CSW sur le projet de "conclusions agréées" de la CSW66 (au 3/12/21)

- Contacts de CSW NGO selon les régions du monde

 Présentation générale de la CSW

Créée par la résolution 11(II) du Conseil des Nations unies du 21 juin 1946, la "Commission on the Status of Women" (CSW) (improprement traduit en français il y a plus de 50 ans par : "Commission de la condition de la femme") est le principal organe intergouvernemental mondial pour la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. La CSW est une commission du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC).

La CSW est composée de 45 membres élus pour une période de quatre ans par l’ECOSOC : 13 membres originaires d’États africains, 11 membres d’États de la région Asie-Pacifique, 9 membres d’États d’Amérique latine et des Caraïbes, 8 membres originaires d’États d’Europe occidentale et autres États, 4 membres originaires d’États d’Europe orientale.

- Membres de la CSW en 2022

Elle se réunit tous les ans au siège de l’ONU à New York, durant deux semaines au mois de mars. En 2020, la soixante-quatrième session de la CSW a été annulée en raison de l’épidémie coronavirus. Une session restreinte a eu lieu le 9 mars pour adopter la Déclaration politique pour les 25 ans de la Conférence mondiale de Pékin sur les femmes. En 2021 et 2022, la CSW continue à se tenir en format restreint et partiellement numérique.

Les représentant-es des États membres des Nations unies, des organisations de la société civile et d’organisations des Nations unies "évaluent les progrès réalisés et les écarts à combler dans la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Pékin de 1995 ainsi que les nouveaux enjeux qui touchent l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Les États membres conviennent des mesures à adopter pour accélérer les progrès et promouvoir la pleine jouissance par les femmes de leurs droits politiques, économiques et sociaux. Les conclusions et les recommandations de chaque session sont transmises à l’ECOSOC afin qu’il en assure le suivi".

- Les recommandations et textes adoptés par la CSW depuis 1996
- Publication rassemblant les travaux de la CSW 1996 - 2009 (en anglais uniquement, 220 p.)

Thèmes de la CSW pour la période 2020-2023

En juillet 2020 a été adoptée une résolution sur le nouveau programme de travail de la CSW pour la période 2020-2024.
- Télécharger le programme 2020-2024 (en français)

Le programme de travail pluriannuel de la CSW pour les soixante-cinquième, soixante-sixième, soixante-septième et soixante-huitième sessions :

- a) Soixante-cinquième session (2021) : i) Thème prioritaire : participation pleine et effective des femmes à la prise de décisions dans la sphère publique et élimination de la violence,en vue d’atteindre l’égalité des sexes etl’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles ; ii) Thème de l’évaluation : autonomisation des femmes et lien avec le développement durable (conclusions concertées de la soixantième session) ;
- b) Soixante-sixième session (2022) : i) Thème prioritaire : réalisation de l’égalité des sexes et autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles dans le contexte des politiques et programmes dans les domaines des changements climatiques et de la réduction des risques environnementaux et des risques de catastrophe ; ii) Thème de l’évaluation : autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution (conclusions concertées de la soixante et unième session)
- c) Soixante-septième session (2023) : i) Thème prioritaire : innovation et évolution technologique, et éducation à l’ère du numérique aux fins de la réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles ; ii) Thème de l’évaluation : problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural (conclusions concertées de la soixante-deuxième session)
- d) Soixante-huitième session (2024) : i) Thème prioritaire : accélération de la réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles par la lutte contre la pauvreté, le renforcement des institutions et un financement tenant compte des questions de genre ; ii) Thème de l’évaluation : les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et les infrastructures durables au service de l’égalité entre les genres et de l’autonomisation des femmes et des filles (conclusions concertées de la soixante-troisième session).

JPEG - 77.5 ko

Documents joints

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires