Site de l’Association Adéquations
Développement humain durable - diversité culturelle - solidarité internationale - égalité femmes/hommes

Mardi 26 septembre 2017

Intranet

Accueil > Nos projets & actions en cours > Egalité & genre > Education non-sexiste > Offre pédagogique d’Adéquations pour (...) > Education non sexiste : exposition "Des albums de (...)

Enregistrer au format PDF

Education non sexiste : exposition "Des albums de jeunesse pour construire l’égalité"

Mercredi 21 juillet 2010


 Présentation

Composée de 7 panneaux de 60 x 80 cm, cette exposition a été réalisée dans le cadre du projet pilote territorial d’Adéquations « Promotion d’une éducation à l’égalité des filles et des garçons par l’approche genre et l’analyse des stéréotypes sexistes ».

JPEG - 30 ko
Visualiser les panneaux d’exposition

Elle présente un bref bilan de la persistance des stéréotypes dans la littérature, avec en illustration « ce que nous aimerions voir davantage » : autrement dit des images de petites filles pleines de vie et d’audace, de petits garçons tendres qui n’ont pas à cacher leurs larmes, de femmes dans l’exercice de leur profession et d’hommes qui prennent leur fonction parentale à cœur.

 Les textes des panneaux d’exposition

1 Des albums de jeunesse pour construire l’égalité >>>>
2 Que font les enfants ? >>>>
3 La peur, la timidité et autres émotions >>>>
4 La force, le courage et autres aventures >>>>
5 Qui fait quoi à la maison ? >>>>
6 Alors comme ça les femmes travaillent ??!! >>>>
7 Les stéréotypes dans les textes officiels>>>>

DES ALBUMS DE JEUNESSE POUR CONSTRUIRE L’ÉGALITÉ

On compte dans les albums pour enfants deux fois plus de héros que d’héroïnes et dix fois plus quand les personnages sont des animaux « humanisés ». Les études montrent que cette différence de traitement n’est pas seulement quantitative. Les stéréotypes concernant les filles et les garçons, les femmes et les hommes continuent d’alimenter une grande partie de la littérature pour enfants. Non seulement les stéréotypes sont dépassés par rapport à la réalité qu’ils prétendent représenter, mais ils entravent l’évolution de notre société dans laquelle la pleine égalité des femmes et des hommes n’est toujours pas réalisée.

Quels sont les impacts que peuvent avoir les modèles stéréotypés de la littérature de jeunesse sur la personnalité de nos enfants ? C’est difficile à estimer. Ils ne contribuent certainement pas à renforcer l’estime de soi des petites filles qui apparaissent comme quantité négligeable. Ils n’incitent pas davantage les petits garçons à exprimer leurs sentiments et à montrer de l’attention aux autres.

Fort heureusement, il existe aussi des albums formidables, avec de vraies petites filles pleines de vie et d’audace et de vrais petits garçons tendres qui n’ont pas à cacher leurs larmes. Ce sont ces livres dont nous souhaitons faire la promotion. Des livres qui encouragent les enfants à développer tout leur potentiel et qui participent à la construction de relations plus égalitaires entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes.

Remerciements : [1]

QUE FONT LES ENFANTS ?

C’est dans les activités auxquelles s’adonnent les enfants que les stéréotypes demeurent les plus marqués.

Les filles continuent à être surreprésentées dans des activités d’intérieur (dans leur chambre, à la cuisine, dans la salle de bain). Elles secondent à l’occasion leur maman dans des tâches maternantes ou domestiques.

A l’opposé, les petits garçons s’activent avec des copains à l’extérieur, dans des lieux publics. Ils y font des bêtises ou du sport.

Intérieur versus extérieur, privé versus public, passif versus actif : la plupart des modèles proposés aux enfants par la littérature de jeunesse leur indiquent déjà la place qu’ils doivent occuper en fonction de leur sexe.

Il existe quelques contre modèles pour les filles, par exemple des fillettes intrépides et délurées qui bousculent clichés et ordre établi. Les contre-modèles pour les garçons demeurent, en revanche, très rares. Cela traduit bien la réticence, voire la peur des adultes à soutenir un garçonnet dans des attitudes ou des jeux traditionnellement identifiés comme féminins.

Pourtant beaucoup de pères portent leur enfant dans un « kangourou » ou l’accompagnent en poussette à la crèche. Est-ce si curieux que des petits garçons aient envie de les imiter ?

LA PEUR, LA TIMIDITÉ ET AUTRES EMOTIONS

Les stéréotypes que l’on trouve dans les albums enfantins contribuent à créer des modèles plus performants pour les garçons que pour les filles sur le plan de la réussite sociale. Mais en terme d’épanouissement personnel, ça ne suffit pas.

Pour un petit garçon, être encouragé à dépasser ses limites, à s’identifier à un super héros, c’est formidable ! A condition de pouvoir aussi exprimer ses faiblesses et ses émotions. On ne peut pas toujours être le plus fort, courir le plus vite, n’avoir jamais peur, jamais mal … La barre est trop haute ! Le sentiment de ne pas être à la hauteur devient vite un facteur d’angoisse, voire d’agressivité.

Dans ce contexte, il convient d’apaiser les enfants. Leur proposer des albums qui offrent des modèles d’anti-héros ou d’anti-héroïne peut y contribuer.

LA FORCE, LE COURAGE ET AUTRES AVENTURES

Une petite fille et un petit garçon embringués dans une aventure… Des méchants qui enlèvent la fillette … Le petit garçon qui finit par la sauver in extremis…

Ce classique de la littérature enfantine est-il un modèle profitable aux petites filles ? Quelle attitude autre que la passivité leur suggère-t-il face au danger ? Quel message leur délivre-t-il, si ce n’est que leur sécurité dépend d’un tiers masculin ?

Une étude montre que les animaux choisis pour incarner les personnes masculins dans les livres pour enfants sont généralement puissants (animaux de la savane, ours, loups) tandis que ceux qui incarnent les femmes et les filles sont souvent de petite taille (rongeurs et insectes). Pourquoi les fillettes auraient-elles à intégrer qu’elles sont moins fortes physiquement que les garçons, alors qu’à leur âge ce n’est pas le cas ? Ne devraient-elles pas, au contraire, être encouragées à ne pas se laisser impressionner ?

QUI FAIT QUOI A LA MAISON ?

La répartition traditionnelle des tâches domestiques et parentales constitue l’un des freins majeurs à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. 16 heures par semaine en moyenne pour les hommes, 30 heures pour les femmes ! Un temps qu’elles ne peuvent consacrer à leur carrière. Les albums de jeunesse qui suggèrent un partage des tâches plus juste sont très rares.

Pire, la majorité d’entre eux offrent une version caricaturale de la réalité. Les femmes sont surtout présentées dans un rôle de mère, absorbées par des occupations ménagères ou de soins aux enfants : faire la vaisselle, donner le bain, surveiller les devoirs. La fonction paternelle se réduit à partager les moments de détente. Où sont les pères qui accompagnent leurs enfants à l’école, qui s’occupent d’eux dans le cadre d’une garde partagée ou qui réservent leurs RTT pour les mercredis ?

ALORS COMME ÇA, LES FEMMES TRAVAILLENT ??!!

Les femmes constituent près de la moitié des personnes exerçant une profession. Dans les albums pour enfants, elles n’ont toujours pas accédé au marché du travail ! Le goûter récréatif, l’étude, la ou le babysitter qui s’occupent des enfants, ça n’existe pas !

Diversifier les choix professionnels des jeunes filles est une priorité de l’Education Nationale. Plus de la moitié des emplois occupés par les femmes sont concentrés dans 11 des 86 familles professionnelles. Cela explique en partie le fait que les femmes soient plus touchées par le chômage et que leur salaire soit inférieur de 25 % à celui des hommes.

Dans les albums ? Les rares femmes présentées comme ayant une profession sont cantonnées dans les métiers de l’enseignement, du commerce, du soin des enfants ou…. de la mode ! Une vraie caricature !

LES STEREOTYPES DANS LES TEXTES OFFICIELS

Ce panneau reprend des informations issues de l’article Textes officiels de notre rubrique "Ressources et outils pour une éducation non sexiste".

 Achat / Location de l’exposition

- Public : écoles, bibliothèques, manifestations diverses ( salon, forum etc.).
- Adéquations peut renforcer l’impact de l’exposition par un module de formation ou en organisant une conférence-débat sur la thématique

- Format : 7 panneaux souples de 60 x 80 cm
- Mode d’attache : quatre œillets

Achat : 500 Euros + 18,55 de frais d’expédition en recommandé
- Délai de livraison deux semaines. Nous contacter pour passer commande : bfiquet adequations.org.

Location : participation aux frais incluant 18 euros de frais de port :
- 60 euros d’un jour à une semaine
- 100 euros les deux semaines
- 40 euros par semaine supplémentaire au delà des deux premières
- Réexpédition en recommandé à la charge de l’emprunteur

L’exposition est fournie avec un dossier d’accompagnement comprenant :
- le texte des panneaux
- la liste des illustrations
- un texte de synthèse sur les stéréotypes dans la littérature de jeunesse

Télécharger la fiche de présentation de l’exposition
→ Nous contacter : bfiquet adequations.org / 06 77 71 87 89

Action soutenue par : Ville de Paris, 18ème arrondissement, la DRDFE Ile de France



JPEG - 79.9 ko
JPEG - 59.4 ko

Notes

[1] Les textes de cette exposition ont été inspirés par les études de Carole Brugeilles et d’Isabelle Cromer, démographes, de Sylvie Cromer et Christine Detrez, sociologues et d’Anne Dafflon Novelle, docteur en psychologie et chercheuse en sciences sociales.

Certaines de ces études sont accessibles en ligne sur le site de l’association Adéquations, www.adequations.org, dans la rubrique « Ressources et outils pour une éducation non sexiste ».

La brochure « Pour l’égalité entre filles et garçons /100 Albums jeunesse » éditée à l’initiative des délégations aux droits des femmes et à l’égalité de l’Ardèche et de la Drôme, la librairie « Les Arpenteurs », 9 rue Choron, 75009 Paris et Frédérique David, EPListe de l’école des Cloÿs, nous ont été d’un précieux secours.

Maquette : Véronique Herbeault et Agence Bret & Trividic
Réalisation Adéquations

Haut de page
Accueil | Contact | | Mentions légales | Plan du site | Membres et partenaires